Réseaux Articulate :

Articulate

Planifier de manière simple un projet e-learning

Planifier de manière simple un projet e-learning

Pour réussir votre projet e-learning, il faut bien le planifier. Certains créent un modèle de planning de projet dans Microsoft Project. Cela permet d’avoir une idée générale du temps requis pour un projet type. Ensuite, en rentrant les données d’un projet spécifique, on obtient une estimation plus précise de la date de fin du projet. Cela semble pas mal, non ? Si seulement cela fonctionnait ainsi en réalité.

Vous pouvez commencer avec un planning de projet de ce type, mais la réalité est que les projets avancent si vite et sont si imprévisibles que vous risquez de passer votre temps à le remettre à jour. C’est pour cela que je préfère vous donner une liste d’éléments à prendre en considération lors de la planification de votre projet plutôt qu’un simple modèle de planning. Ce ne sont pas forcément des étapes à réaliser l’une après l’autre, mais des tâches à accomplir pour terminer votre projet.

Lancement du projet

Rencontrez vos clients pour parler des objectifs du projet. Préparez en amont une liste de questions afin de pouvoir définir les objectifs pédagogiques, les étapes clés du projet, les ressources, etc.

Vous aurez également besoin de savoir qui aura le dernier mot lorsqu’il y a des décisions à prendre et qui validera la version finale du projet. Vous ne voulez pas consacrer du temps et de l’argent à la production du module pour apprendre plus tard qu’il doit être relu et validé par quelqu’un qui n’a pas été impliqué dans le projet jusqu’alors. Déterminez qui prendra la décision finale et quelles sont leurs attentes.

En sortant de cette réunion vous devriez avoir une liste des prochaines étapes.

Développez un réseau de collaborateurs et de ressources

L’idée est de rassembler un groupe de personnes qui pourront soit travailler sur le projet soit vous faire des commentaires qui vous permettront de livrer une formation qui correspond aux attentes du client et aux besoins des apprenants. Idéalement, ce groupe sera composé de votre client, des experts métiers, des apprenants, des personnes de l’IS et des concepteurs pédagogiques.

Déterminez le contenu à inclure dans le module

L’organisation (ou le client) a des besoins spécifiques. L’apprenant aussi. Votre analyse doit prendre en compte ces deux aspects. Que veut faire l’organisation ? Et l’apprenant ? Appuyez-vous sur vos collaborateurs pour déterminer quel contenu inclure dans le module. Assurez-vous que le contenu reste ancré dans le monde réel et commencez à réfléchir aux scénarios et interactions qui peuvent servir le contenu et les objectifs pédagogiques.

Identifiez l’approche pédagogique à adopter

Il existe diverses manières de présenter le contenu. Quelle approche devriez-vous adopter ? Un module informationnel peut être présenté de manière linéaire. Ou bien, vous pouvez essayer de lier les informations avec l’environnement réel de l’apprenant. En parlant avec les différents collaborateurs, vous pouvez déterminer quelle approche convient mieux.

N’oubliez pas : la plupart des apprenants veulent suivre une formation pour mieux faire leur travail. Ils ne veulent pas perdre leur temps à jouer ou à faire des activités en plus juste « pour s’amuser ». Faites en sorte que les activités du module soient à la fois intéressantes et pertinentes.

Réfléchissez au design du module

Avant, la mise en place de l’interface et de la navigation d’un module prenait beaucoup de temps. Aujourd’hui, grâce aux outils auteurs ce n’est plus le cas. Les lecteurs par défaut sont généralement assez intuitifs et permettent de naviguer facilement dans le module.

Cela dit, il ne faut pas oublier de prendre le temps de soigner le design. Vous n’avez pas besoin d’être graphiste pour arriver à trouver le bon design pour votre module. Prenez le temps de réfléchir aux couleurs, aux images et aux polices que le sujet évoque pour vous. Voulez-vous des images ou illustrations sur mesure ? Ou bien pensez-vous pouvoir trouver des images sur le web ? N’oubliez pas que la recherche des bonnes images peut prendre du temps. Il est important de prendre ces décisions tôt pour avoir le temps de rechercher ou créer des images sur mesure.

Identifiez les besoins multimédia

Aujourd’hui, les outils rapid-learning vous permettent d’enregistrer de l’audio, d’insérer de la vidéo et d’utiliser des ressources flash. À vous de voir la manière dont ces éléments s’articulent entre eux. Qui va créer les ressources graphiques ? Qui va les intégrer dans le module ?

Il est très simple d’enregistrer de l’audio dans la plupart des outils auteurs. En revanche, si vous enregistrez de l’audio vous-même, ne vous attendez pas à obtenir une qualité professionnelle. Vous aurez ce qu’on appelle une qualité audio « artisanale ». Ce n’est pas cher, cela fait l’affaire, mais ce n’est pas parfait.

D’après mon expérience, enregistrer de l’audio soi-même est l’un des principaux éléments qui retardent un projet. Beaucoup de clients préfèrent enregistrer l’audio eux-même ou ne veulent pas investir dans un comédien voix-off.  Cependant, lorsqu’ils entendent la qualité de l’audio « artisanal », ils demandent beaucoup de modifications ou réenregistrements, ce qui prend du temps. Si possible, utilisez un service tel que Voice123. Vous obtiendrez des résultats exceptionnels pour un prix raisonnable. Et vous verrez que vous gagnerez du temps en évitant des réenregistrements interminables.

Réfléchissez aux paramètres techniques requis

Puisque vous développez un module e-learning, il est important de penser à l’endroit où il sera hébergé et la manière dont les apprenants y accéderont. Auront-ils accès à un ordinateur ? Disposent-ils de hauts parleurs ou de casques pour l’audio ?  Auront-ils un débit assez élévé pour charger de la vidéo ? Qui se chargera des mises à jour ou de la maintenance du module ? Sera-t-il hébergé sur un LMS ? Si oui, quelle est la norme applicable au LMS (SCORM, AICC, API Tin Can…) ? Quel niveau de suivi est nécessaire pour le module ? Le LMS permet-il de générer des rapports ? Y a-t-il des considérations liées aux handicaps à prendre en compte ?

Il y a beaucoup de questions et problèmes potentiels. C’est pourquoi il faut impliquer une personne de l’IS dès le début du projet. Elle pourra vous dire quels paramètres techniques prendre en compte lors de la production du module.

Lancement de la formation

Une fois que votre module e-learning est terminé, c’est l’heure du lancement. Comment cette étape s’articule-t-elle ? Comment l’apprenant saura que le module est disponible ? Comment les managers peuvent savoir si leurs employés doivent le suivre ou non ? Comment ferez-vous pour recueillir les retours des apprenants et déterminer si des ajustements doivent être faits ? Quel est le programme de maintenance du module ?

Si vous voulez que votre module porte ses fruits, il est nécessaire de bien réfléchir son lancement et à la communication qui l’entoure.

Ces éléments clés constituent la base de votre projet e-learning. Au lieu d’élaborer un planning projet détaillé, décortiquez votre projet en plusieurs éléments et faites une liste de tout ce qu’il a à faire. Désignez une personne pour le faire et une date limite. C’est plus facile de gérer ces étapes dans une feuille de calcul ou un simple tableau que dans un outil complexe tel que MS Project. Ainsi, vous protégez vos arrières et vous vous assurez de partir dans la bonne direction.

Et vous ? Comment faites-vous pour planifier vos projets e-learning ? Partagez votre expérience dans la zone de commentaires. Et n’oubliez pas suivre les actualités sur Twitter et de revenir aux Essentiels du e-learning régulièrement pour obtenir des astuces pratiques autour du e-learning !

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*