Réseaux Articulate :

Articulate

Gérer un projet e-learning multilingue

Gérer un projet e-learning multilingue

Juliette Follin

À propos de l’auteur : Juliette Follin est conceptrice-réalisatrice e-learning depuis plusieurs années. Juliette a travaillé au sein de nombreuses agences e-learning où elle jongle avec de nombreux outils auteur, des storyboards et les discussions animées avec les chefs de projet, clients, commerciaux et graphistes… quand elle n’abreuve pas ses collègues d’anecdotes sur ses passions : le sport automobile et l’humour !


L’un des aspects les plus délicats de la localisation reste la gestion de projet. Les outils sont connus, la conception est adaptée et le module est développé… mais il reste encore à produire les différentes versions des modules.

Coordonner les ressources (studio d’enregistrement, agence de traduction) et savoir qui fait quoi entre le client et le prestataire va permettre d’aborder au mieux cette phase finale avant le déploiement dans les différents pays concernés.

Faux départ

Imaginez : le module source et ses localisations sont déjà déployés et une mise à jour vient tout chambouler. Cette nouvelle mise à jour, qui correspond parfois à une évolution produit ou à de nouvelles législations sur plusieurs territoires (européen ou international), impacte seulement certains écrans sur tous les modules.

Il est donc nécessaire d’effectuer les corrections sur le module initial ainsi que sur les modules adaptés. En sachant que les studios d’enregistrement de voix-off appliquent des forfaits, le coût des réenregistrements est notamment à prendre en compte.

De même, faire traduire tous les écrans à nouveau n’est pas la solution idéale. À la place, isolez les écrans impactés par les modifications dans un fichier de travail indépendant qui servira de base aux nouvelles traductions. Une fois traduit, importez ces écrans dans le module complet.

Localisation ou adaptation ?

Les localisations reposent en théorie sur le même contenu. Or, le contexte local est parfois tellement éloigné qu’il faut parfois penser à une adaptation complète du module. Par exemple, les formations produits doivent être adaptées si les pays ne commercialisent pas les mêmes produits, ou si les produits ont des caractéristiques distinctes.

L’adaptation de modules e-learning risque cependant d’être plus coûteuse puisqu’elle peut conduire à des modifications plus importantes. Comment prévoir cela ? La phase initiale d’analyse des besoins est très importante : elle permet de préciser la demande client et de construire un parcours de formation cohérent, qui prend en compte les spécificités de la formation.

Vous l’avez vu, la localisation est un exercice a priori délicat, mais qui devient très facile lorsque toutes les difficultés sont anticipées. Nous espérons que toutes ces astuces vous permettront d’aborder cette phase de projet avec sérénité !

Comment pilotez-vous un projet de formation multilingue ? Partagez votre expérience dans les commentaires, nous adorerions voir la communauté confronter son retour d’expérience sur cet exercice particulier !

2 commentaires

  1. Philippe Siwinski ll y a 3 années

    Merci Juliette pour partager ton expérience avec nous. Je suis tout à fait d’accord avec toi pour parler d’adaptation quand on traduit un module. Parfois, il faut même adapter les photos à la culture cible. D’ailleurs le terme localisation me rappelle que dans le passé, on laissait aux informaticiens le soin de « localiser » les logiciels. Cela a créé un vocabulaire informatique en français assez étrange (soumettre un formulaire, charger un fichier, sauvegarder votre travail…). Encore merci, très bonne contribution 🙂

Pingbacks

  1. […] Gérer un projet e-learning multilingue la coordination des ressources est capitale, d’autant plus lorsque des imprévus viennent perturber le processus de production ! […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*