Réseaux Articulate :

Articulate

Planifiez vos projets e-learning multilingues

Planifiez vos projets e-learning multilingues

À l’heure de la mondialisation et des multinationales, les entreprises veulent que leurs formations en ligne soient accessibles à tous leurs employés, quelque soit leur situation géographique. C’est pourquoi le contenu e-learning doit être adapté spécifiquement à chaque langue, voire à chaque pays.

Si vous avez déjà été en charge de la conception ou du développement d’un module e-learning multilingue, vous savez à quel point localiser les contenus en plusieurs langues est une lourde tâche. Et c’est encore plus vrai si vous n’avez pas intégré dans votre planning les étapes qui permettront au processus de se dérouler efficacement et sans accroc.

Cet article a pour but de vous expliquer ce que vous devez savoir bien avant de commencer à développer quoi que ce soit ! En suivant ces conseils, vous réussirez à localiser et à adapter efficacement vos contenus e-learning pour des publics très variés.

Comprendre ce qu’est la localisation

On croit souvent, à tort, que produire un module en plusieurs langues ne consiste qu’à traduire le contenu. En réalité, il y a une confusion entre la traduction et la localisation d’un contenu.

  • La traduction est le processus qui consiste à traduire les textes d’une langue vers une autre sans adapter le contenu.
  • La localisation consiste à traduire et à adapter un contenu pour une culture en particulier. Ce processus implique de procéder à des changements dans le texte mais aussi au niveau des images, du ton employé, des couleurs, des devises ou des unités de mesure pour adapter le contenu au différentes régions et cultures.

Dans la plupart des cas, se contenter de traduire les textes ne suffit pas ; vous devez adapter le contenu pour qu’il parle aux apprenants malgré leurs différences culturelles.

Par exemple, imaginons que vous deviez développer un module e-learning pour un service de livraison international. Le module, qui explique comment livrer les colis en toute sécurité et dans les délais fixés, est destiné à des livreurs travaillant aux États-Unis et en Inde. En plus de traduire le texte de l’anglais à l’hindi, vous allez devoir également adapter le contenu lui-même pour tenir compte des lois locales sur la conduite et la sécurité au travail. Il vous faudra aussi modifier les visuels pour qu’ils soient cohérents avec l’environnement de l’apprenant. Par exemple, la version américaine du module pourrait être illustrée par une photo de fond représentant des rues de New York. Pour la version indienne, cette photo sera remplacée par une photo de Bombay. Car si ces deux villes sont toutes deux de grandes métropoles, elles sont très différentes de part leur architecture, leurs réseaux de rues ou les véhicules qui y circulent ! Enfin, pour illustrer les véhicules de livraison, dans le module américain, on pourra mettre une photo de vélo ou de camion alors qu’on choisira plutôt un tuk-tuk ou un rickshaw pour la version indienne. Ces simples changements d’images donnent du sens au module et le rendent plus pertinent pour l’apprenant.

Planifier la localisation en amont

La clé pour réussir un projet multilingue est de planifier chaque étape du processus de localisation bien en amont. Vous devez dès le départ garder en tête que vous travaillez à destination d’un public multiculturel pour éviter les erreurs, gagner du temps et être sûr que votre processus de localisation se déroulera comme prévu. Voici trois conseils à suivre lorsque vous en êtes à la phase de planification du projet :

Identifier les marchés visés et les langues vers lesquelles vous devez localiser

Vous devez identifier très tôt quelles sont vos langues de destination. Mais pensez que même si vos apprenants parlent la même langue, vous serez peut-être amené à créer plusieurs versions de votre module pour prendre en compte leurs spécificités régionales.

Par exemple, un module développé en espagnol ne pourra pas être utilisé en Espagne et au Mexique sans avoir à y apporter des changements. Pourquoi ? Parce qu’en plus des nombreuses différences linguistiques entre l’espagnol parlé au Mexique et celui parlé en Espagne, vous devez aussi considérer toutes les autres différences régionales : produits, lois, procédures, standards techniques, monnaies, etc.

Planifier d’abord le développement en une seule langue

La meilleure stratégie consiste à concevoir, à développer et à livrer le module en une seule langue, avant de le localiser pour les autres régions ou langues. Si vous choisissez de produire tous les modules de front, au moindre changement, vous vous retrouverez à devoir modifier chaque version : quelle perte de temps ! Imaginez qu’un expert métier vous demande de changer deux paragraphes de votre module : il est bien plus facile (et plus rentable !) de le faire pour une langue que pour cinq.

Une fois le premier module développé et validé pour une langue, vous pouvez à présent gagner du temps en le localisant dans toutes les autres langues en parallèle.

Prévoir du temps supplémentaire pour le développement et les tests

Cela peut sembler évident, mais n’oubliez pas que vous aurez besoin de plus de temps de développement lorsque vous créez un module dans plusieurs langues. En plus de créer le module dans la première langue, vous aurez besoin de temps pour l’adapter à toutes les autres langues, ce qui comprendra des étapes de développement, de test et de relecture. C’est une bonne idée de planifier le processus de localisation en ajoutant du temps supplémentaire de développement et de test à votre planning.

Trouver les bonnes ressources pour la localisation

Avoir les bonnes ressources en place dès le départ rendra le processus de traduction et de localisation plus efficace et plus fluide. Ces ressources incluent les outils et les personnes qui intégreront votre processus de localisation.

Les outils auteur

Lorsque vous êtes sur le point de traduire un module e-learning en plusieurs langues, il est préférable d’étudier à l’avance les fonctionnalités de traduction et les options multilingues disponibles dans l’outil auteur que vous utilisez.

Par exemple, Articulate Storyline 360 propose d’exporter le texte en vue de la traduction et de le ré-importer une fois traduit, ce qui permet de gagner pas mal de temps sur le développement ! Il est important de connaître ce genre d’infos assez tôt pour pouvoir faire votre planning en conséquence.

Les traducteurs

La valeur et l’expérience de l’équipe de traducteurs que vous choisirez aura évidemment un grand impact sur la qualité de vos modules localisés. Il est important de trouver des professionnels qui connaissent votre secteur ou le sujet que vous traitez. Lorsque les traducteurs ont ne serait-ce qu’une connaissance de base du contenu qu’ils traduisent, cela fait une grande différence car ils peuvent vérifier que le contenu garde son sens.

Lorsque vous devez embaucher des traducteurs, vous avez généralement le choix entre les agences de traduction et les traducteurs indépendants. Les deux options ont toutes les deux leurs avantages et leurs inconvénients.

Les agences

Avantages Inconvénients
  • Elles prennent en charge l’intégralité du processus de traduction, pour toutes les langues.
  • Elles proposent souvent des comédiens voix-off pour toutes les langues.
  • Elles proposent parfois de faire la traduction directement dans l’outil de votre choix.
  • La qualité des traductions n’est souvent pas très élevée.
  • Dans les grosses agences, les traducteurs ne connaissent pas les clients pour lesquels ils travaillent et sont donc personnellement moins investis.
  • Vous travaillez avec plusieurs traducteurs, ayant chacun son style, et cela peut avoir un impact sur le résultat final.

Les freelances ou les auto-entrepreneurs

Avantages Inconvénients
  • Les traductions sont souvent de meilleure qualité car le traducteur indépendant se doit de fournir un travail de qualité s’il veut garder sa réputation, ses clients et obtenir de futurs contrats.
  • Les indépendants sont souvent moins chers car ils ont moins de frais de gestion que les agences.
  • Il est plus long de trouver, de recruter et de travailler avec un traducteur indépendant que de s’adresser à une agence.
  • Les indépendants ne proposent pas de services comme la gestion de projet ou  l’enregistrement des voix-off, par exemple.

Voix de synthèse ou comédien voix-off ?

Si votre projet inclut une narration, vous aurez besoin de ressources pour enregistrer cette narration dans plusieurs langues. Comme mentionné plus haut, si vous travaillez avec une agence qui prend en charge la localisation de votre module, vous avez sans doute accès à des options pour localiser vos narrations ou vos voix-off. Si ce n’est pas le cas, il vous faudra recruter des comédiens voix pour chaque langue. Gardez à l’esprit, lorsque vous êtes à la recherche d’un comédien voix-off, que les différences d’accents ne sont pas anodines pour vos apprenants. Par exemple, les accents australiens et néo-zélandais peuvent sembler similaires pour un français, mais les locaux, eux, ne s’y tromperont pas !

Trouver les bonnes voix prend du temps, alors n’oubliez pas d’y penser lorsque vous planifiez votre projet, sans oublier le temps nécessaire pour procéder à tous les enregistrements.

Testeurs et relecteurs

Les phases de tests et de contrôle qualité sont un aspect important du processus de création d’un module multilingue de qualité. Lors de l’étape de planification du projet, vous devez identifier les ressources dont vous aurez besoin pour la phase de tests et de vérification de votre module. Vos relecteurs et vos testeurs doivent maîtriser à la fois la langue source et leur propre langue pour être capables de comparer la version originale et la version localisée et de vérifier que le message est resté le même. Les relecteurs doivent avoir un bon niveau en orthographe et en grammaire, et ils doivent connaître les règles typographiques pour pouvoir traquer toutes les erreurs dans le contenu écrit.

Gardez ces conseils en tête lorsque vous planifierez votre prochain projet e-learning multilingue. Et rappelez-vous qu’une planification effectuée dès le lancement du projet vous évitera pas mal de stress, car tout se déroulera sans accroc et le résultat final n’en sera que meilleur ! Et vous ? Comment vous organisez-vous pour procéder à la localisation de vos modules e-learning ? Partagez votre expérience dans les commentaires !

Et n’oubliez pas de nous suivre sur Twitter et de vous abonner au blog des Essentiels du e-learning pour ne rater aucune astuce e-learning.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

3 commentaires

Pingbacks

  1. […] Vous voulez découvrir d’autres astuces sur le processus de localisation ? Consultez notre article sur la planification de vos projets e-learning multilingues. […]

  2. […] Planifiez vos projets e-learning multilingues […]

  3. […] Dans combien de langues le module est-il délivré ? (Pour en savoir plus, lisez cet article : Planifiez vos projets e-learning multilingues) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*