Réseaux Articulate :

Articulate

Créer le son parfait pour votre module

Créer le son parfait pour votre module

Demandez à plusieurs concepteurs de module comment rendre un projet plus attirant et vous obtiendrez de nombreuses suggestions sur l’utilisation plus efficace des images, des vidéos et des animations. Les éléments visuels et interactifs constituent un bon point de départ. Mais il y a un aspect qui est souvent oublié : l’audio.

Dans le cadre du e-learning, l’audio ne se limite pas, comme beaucoup le conçoivent, à une voix-off. Il peut inclure en effet des entretiens audio, des sons d’ambiance, des effets sonores ou de la musique. Lorsqu’ils sont utilisés efficacement, ces éléments permettent de capter l’attention des apprenants, de faciliter leur concentration et de stimuler leur imagination.

Entretiens audio

Si vous procédez comme la plupart des concepteurs e-learning, vos clients, utilisateurs et experts métier, interviennent dans la création de vos modules.

Mais ces personnes peuvent vous être utiles pour autre chose que leurs savoirs et leurs compétences : vous pouvez utiliser leur voix. Entendre des experts, des spécialistes ou des employés expliquant leur travail permettra à vos apprenants de s’immerger beaucoup plus facilement dans le sujet traité. Le résultat sera beaucoup plus vivant et cela donnera de la crédibilité et de l’authenticité à votre module.

C’est là que les entretiens audio peuvent être véritablement utiles ! Vous pouvez enregistrer ces entretiens par téléphone, via Skype ou directement sur le lieu de travail de l’interviewé à l’aide d’un enregistreur numérique. Ensuite, il ne vous restera plus qu’à utiliser les enregistrements individuellement ou à intégrer une série de clips dans le module.

Vous pouvez même utiliser les questions que vous avez posées au cours de la phase d’analyse afin d’enregistrer des extraits sonores pour votre module. Voici quelques exemples :

  • Clients : demandez-leur leur avis. Faites-les parler du produit ou du service concerné. Qu’apprécient-ils dans le service proposé par votre entreprise ? Qu’est-ce qui pourrait être amélioré ?
  • Service juridique et de la conformité : cherchez à savoir si une nouvelle loi a des conséquences sur la façon dont votre entreprise gère ses activités. Demandez au personnel des services juridique et de conformité quel est l’impact sur les employés et les clients.
  • Services commercial et marketing : cherchez à rencontrer les commerciaux qui vont toujours au-delà de ce que l’on attend d’eux. Si vous travaillez sur un module de formation à la vente, interrogez les meilleurs commerciaux sur les secrets de leur réussite.

Appuyez-vous sur leurs compétences, en reprenant leurs propres mots, pour attirer et captiver les apprenants.

Ces entretiens, témoignages et avis apportent une réelle dimension humaine à vos modules e-learning. N‘hésitez pas à vous en servir !

Bruitages

Un bruitage est un son qui a été reproduit artificiellement et enregistré. Incorporer des bruitages dans votre module peut être pertinent et apporter une vraie valeur ajoutée. Voici quelques cas où les bruitages sont particulièrement utiles :

  • Dans un module gamifié : si vous avez ajouté des éléments de jeu dans votre module et que vous souhaitez aller encore plus loin dans cette démarche, vous pouvez rajouter un bruit de buzzer pour signaler une mauvaise réponse ou bien le tic-tac d’une horloge pour une activité où l’apprenant a un temps limité pour répondre, par exemple.
  • Dans un scénario : si vous avez écrit un scénario dans lequel un personnage en appelle un autre, pourquoi ne pas ajouter une sonnerie de téléphone pour que ce soit plus réaliste ? Ou bien si l’un des personnages écrit un e-mail, vous pouvez ajouter un bruit de clavier.

Bien sûr ce ne sont que des exemples. Il existe beaucoup d’autres occasions où le fait d’ajouter des bruitages apporte un vrai plus au résultat final.

Ambiances sonores

Les bruits d’arrière-plan que vous entendez partout où vous allez créent une atmosphère sans s’appuyer sur des éléments visuels ou interactifs.

Vous n’avez pas toujours la possibilité d’interroger les experts sur le terrain ou à l’endroit où les apprenants travaillent, mais vous pouvez simuler ce cadre en ajoutant des effets sonores qui rappellent cet environnement.

Pour créer une ambiance sonore, vous pouvez soit combiner plusieurs bruitages vous-même, soit rechercher une ambiance sonore déjà existante. Plus l’environnement est courant, plus ce sera facile de trouver quelque chose qui ressemble à ce que vous recherchez.

Voici quelques exemples d’ambiances sonores courantes :

  • Bureau : pour simuler une ambiance de bureau, vous pouvez combiner le bruit des appareils de bureau standard, des imprimantes, des téléphones et des discussions tranquilles, avec les soupirs d’un employé ou le son d’une personne qui tape bruyamment sur son clavier.
  • Centre d’appels : dans un centre d’appels, on entend généralement des discussions mélées en arrière-plan, les bips des touches de téléphones, des tonalités occupées et des sonneries.
  • Ville : une ambiance de ville peut être constituée d’un ensemble de bruits urbains, par exemple klaxons, bruits de freinage, et des sirènes.
  • Garage : dans un garage on peut entendre des bruits de machines, de moteurs qui démarrent, de pistolets qui retirent les boulons d’un pneu, des bavardages, etc.
  • Entrepôt : les sons que vous pouvez entendre dans un entrepôt incluent notamment les bips de recul des chariots élévateur, des palettes qu’on empile et des bruits de pas sur des passerelles en métal, entre autres.

Les ambiances sonores peuvent apporter un peu de contexte à vos scénarios, mais elles ne doivent pas être en concurrence avec la voix-off principale. Vous pouvez superposer les ambiances sonores à la voix-off, ou bien les utiliser pour combler les silences de la voix-off.

Musique d’arrière-plan

Cet élément est plus complexe à intégrer. Dans la plupart des cas, la musique distrait plus qu’elle n’est utile à un projet. Cela vient en partie du fait qu’il n’existe aucun consensus universel sur la signification de la musique. Chacun entend la musique à sa façon.

Dans la plupart des cas, la musique n’est pas appropriée. Mais si vous devez vraiment y avoir recours, faites-le modérément afin qu’elle ne soit jamais en concurrence avec la voix-off principale.

Cela étant dit, certains projets gagnent véritablement à être accompagnés d’une bande musicale.

Par exemple, si vous créez un module sur le thème d’un jeu télévisé. La musique d’arrière-plan associée à des effets de bouton, ainsi qu’aux cris d’un public, peut permettre de simuler l’ambiance d’un jeu télévisé.

Voici donc les quatre façons d’utiliser l’audio efficacement dans le cadre de vos modules e-learning. N’oubliez pas que, comme les interactions, l’audio ne doit pas prendre le pas sur le contenu. Mettez en pratique le principe « le mieux est l’ennemi du bien » de façon à aider les apprenants à rester concentrés.

Avez-vous d’autres conseils ou astuces à partager au sujet de l’utilisation de l’audio ? Si tel est le cas, n’hésitez pas à nous en faire part dans la section des commentaires ci-dessous.

Et pour plus de conseils sur tout ce qui est lié au e-learning, suivez-nous sur Twitter et revenez sur Les essentiels du e-learning régulièrement.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

16 commentaires

  1. Matthieu ll y a 3 années

    Bonjour Allison,

    Merci pour cet article.

    Nous sommes en réflexion actuellement sur ce sujet pour améliorer nos modules eLearning et le souci que nous rencontrons pour la partie que vous intitulez « entretiens audio » est la qualité. Spécialement lorsque la voix est enregistrée depuis un ordinateur ou au téléphone par exemple.

    Le bruit de fond est souvent pénible pour l’auditeur et je vous passe les bruits d’arrière plan: route, pas, claquements de porte, etc…

    Devoir effectuer un post traitement rend tout ceci très lourd et la piste « voix de synthèse » que j’explore actuellement ne remporte pas les suffrages dans mon équipe, du tout! Trop robotique!

    Enfin, comme vous le dites en conclusion, je ne trouve pas la musique (qui couvrirait les bruits de fond) appropriée à du digital learning.

    Avez-vous des recommandations?

  2. Richard GRAILLOT ll y a 3 années

    Bonjour Allison,
    Utiliser de la musique dans un module… oui !
    Mais qu’en est-il des droits d’auteur ?
    Faut-il réaliser une déclaration SACEM lorsque de la musique (autres que des bruitages) est utilisée pour sonoriser son module pour diffuser celui-ci ?
    Cordialement,
    Richard.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 3 années

      Bonjour Richard,
      Pour les droits d’auteur je pense qu’il faut en effet vous renseigner auprès de la SACEM pour savoir quelles règles s’appliquent.

  3. Véronique Muzeau ll y a 3 années

    Bonjour
    La réponse à la question précédente est oui ; les droits d’auteur doivent être payés (que ce soit à la Sacem ou via un autre organisme).
    Il existe cependant des banques de musiques libres de droit, en ligne notamment.
    Par ailleurs, attention à ce que le niveau sonore de cette musique ne nuise pas à l’écoute des propos du prof.
    C’est trop souvent le cas… pour des conseils ou des formations spécifiques sur l’audio, vous pouvez me contacter.
    Véronique Muzeau

  4. Baptiste ll y a 2 années

    Bonjour, et merci pour cet intéressant article touchant à un sujet rarement exploré dans le eLearning.

    Je rejoint vos réserves sur l’utilisation de la musique. Néanmoins, une alternative intéressante peut être l’utilisation de virgules sonores : des sons très courts permettant de dynamiser la présentation (très utilisé à la radio). Bien utilisé c’est très efficace, mais c’est difficile à doser…

    La sonorisation de l’interface (le bouton fait « clic » quand vous cliquez dessus…) est également une piste intéressante à explorer. Sans en avoir l’air, elle augmente à la fois l’ergonomie et l’adhésion/immersion.

    Concernant le problème des droits, faites attention : la musique, si elle est libre de droit n’est pas forcement pour autant gratuite, il y a dans la plupart des cas au moins un tarif forfaitaire à acquitter (qui vous donne les droits d’utilisation pour un usage spécifique). Ce prix varie généralement souvent en fonction du type de diffusion prévue.
    Utiliser une musique soumise à droits Sacem est souvent un véritable casse tête.

  5. Christopher ll y a 11 mois

    Bonjour,
    Je vous remercie pour les idées et pistes concernant le son de manière générale sur un module e-learning.

    J’ai cependant une question qui est peut-être bête mais je souhaite dans un module quiz, ajouter une musique (pas des bruitages ou voix-off mais bien une musique) comment ce média peut-il être implémenter dans mon module en sachant qu’on est sur un module quiz ?

    J’ai testé sur d’autres modules (pas quiz mais bien en learning) le fait de couper la musique à un endroit et de la faire reprendre à ce même endroit sur la slide suivante mais cela ne colle pas sur un quiz étant donné qu’un apprenant A ne répondra pas à la même vitesse qu’un apprenant B.

    Pouvez-vous m’aider sur la méthode d’implémentation ? Y’a-t-il un code spécifique à ajouter pour ça ? Si oui en avez-vous la source ?

    Un grand merci pour vos retours,
    Cordialement,
    Christopher

  6. Christopher ll y a 11 mois

    Bonjour Aliison,

    Je vous remercie pour le lien de la discussion. J’ai une partie de réponses mais en effet, lorsqu’on applique le code annoncé dans le post et que l’on souhaite implémenter le .zip dans un LMS alors cela ne fonctionne pas 🙁

    Si je trouve la solution je ne manquerai pas de la donner.
    Bonne journée,

    • Baptiste ll y a 11 mois

      Bonjour Christophe,

      De mon côté pour les quiz, j’ai opté pour une solution différente : le tapis et la virgule sonore.
      Le tapis est une boucle sonore continue un peu monotone (comme le son qu’on entend en fond sous la voix des présentateurs des infos).
      La virgule sert à « casser » le tapis : c’est un son court (moins d’1 seconde) avec une attaque forte et une fin rapide et marquée.
      Quand la virgule est lancée elle masque le tapis et permet donc de l’arrêter (le tapis) à n’importe quel moment sans que cela s’entende.

      Concrètement :
      – le tapis (1 ou 2 mn) démarre avec la slide.
      – Quand l’apprenant clic sur le bouton de validation de sa réponse, on déclenche la lecture de la virgule et l’arrêt du tapis.
      – à la question suivante on procède de la même manière, chaque question a ainsi son ambiance sonore avec un début et une fin, qui peut varier (ou pas) à chaque question.

      Un très bon exemple de l’utilisation de ce style d’habillage sonore se trouve dans le jeu télévisé « Question pour un Champion ».

      En pratique :
      – mes questions ont un temps limité correspondant à la durée du tapis. quand le tapis se termine, un calque « time out » s’affiche (mais on peut probablement relancer le tapis si nécessaire, il faut juste avoir une fin et un début de tapis « propre »).
      – Le clic sur le bouton « valider » ouvre le calque bonne réponse ou le calque mauvaise réponse.
      – Les calques bonne et mauvaise réponse mettent la timeline du calque de base en pause, ce qui a pour effet de stopper le tapis.
      – sur chacun des calques, la virgule est jouée en début de timeline (ça permet d’avoir une virgule différente selon que la réponse est bonne, mauvaise ou que la question est en timeout) et de masquer l’arrêt brutal du tapis.
      – quand l’utilisateur clic sur « continuer » depuis les calques de fin, on passe à la question suivante construite sur le même modèle (avec le tapis qui redémarre).

      En espérant que cette technique pourra vous aider, elle demande un peu de travail sur le choix des sons et leur montage, mais elle est redoutablement efficace pour mettre l’apprenant « dans l’ambiance » et donner un côté ludique au quiz.

      Bonne journée !

  7. Christopher ll y a 11 mois

    Bonjour Baptise,

    Avant tout merci pour cette réponse très complète et précise sur la méthode. En effet j’ai pensé à réaliser un « montage » avec ma musique de fond associé à des déclencheurs selon si l’apprenant clique sur une zone de clic ou bien sur un bouton (accès à la question / ou choix d’une réponse / ou de validation).

    Votre méthode colle parfaitement à des ambiances sonores (type urbain si nous sommes en ville, chant des oiseaux si nous sommes en forêt etc…) mais la je parle vraiment d’une musique (instrumentale) mais pas de son d’ambiances et/ou d’effets sonores/bruitages.

    Ceci dit, cela vaut peut-être le coup de se pencher sur votre méthode tapis-virgule avec une musique 🙂
    Avez-vous un exemple en review avec la dite méthode à me partager (même en privé ) ?

    Merci encore pour votre aide,
    Bonne journée,
    Christopher

    • Baptiste ll y a 11 mois

      Bonjour Christophe,

      Ça fonctionne en effet avec des ambiances sonore, mais ça n’est vraiment pas l’utilisation première. Le concept est bel et bien beaucoup mieux adapté à la musique instrumentale.

      Cette méthode est utilisée depuis très longtemps et de manière très fréquente en radio ou en tv avec de la musique instrumentale et ça marche parfaitement !
      Pour vous en convaincre écoutez par exemple les titres sur les journaux d’information TV ou radio, ou les jeux télévisés ou radio (quasiment tous fonctionnent avec ce principe à un moment ou un autre).
      Comme je vous le disais le jeu « qui veut gagner des millions » en a une utilisation particulièrement réussie.

      Je ne peux malheureusement pas vous partager un exemple pour l’instant, j’ai un travail d’anonymisation important à faire auparavant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*