Réseaux Articulate :

Articulate

Discussion ouverte du vendredi : recruter un concepteur pédagogique

Discussion ouverte du vendredi : recruter un concepteur pédagogique

Ce n’est jamais facile de trouver la bonne personne pour un poste, mais c’est encore plus difficile lorsqu’il s’agit de « nouveaux métiers » tels que la conception pédagogique. Comment s’assurer que la personne en face a réellement les capacités qu’il faut pour être un concepteur(trice) efficace ?

Personnellement, je demande aux candidats de :

    1. m’envoyer un portfolio contenant des exemples de modules qu’ils ont créés.
    2. m’expliquer un concept compliqué en quelques mots. Par exemple, je leur fais parler d’un loisir qui n’a rien à voir avec le travail, puis je leur demande ce que je devrais faire si je voulais me lancer là-dedans.
    3. réaliser un exercice pratique, par exemple, la création d’un mini-module à partir d’un contenu que je leur fournis.
    4. m’expliquer leur méthode de travail. Suite à l’exercice pratique, je leur demande de dire comment ils ont procédé pour le réaliser.

Et vous ? Quel est votre processus de recrutement de concepteurs pédagogiques ? Est-ce que vous leur faites faire un exercice pratique ? Quelles questions trouvez-vous pertinentes ?

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

9 commentaires

  1. Olivier ll y a 3 années

    Lors du dernier recrutement, j’ai demandé aux candidats de faire un exercice pratique et j’ai trouvé que c’était un excellent moyen de comprendre leur façon de travailler. Par exemple, certains candidats demandent des compléments d’information, d’autres non. Certains prennent 1 semaine (voire plus) pour le faire, d’autres me le renvoient dans quelques heures. Le temps qu’ils sont prêts à consacrer à ce type d’exercice est très révélateur de leur motivation pour le poste. C’est sûr que si je suis amené à recruter d’autres concepteurs, je répéterai l’expérience.

  2. Juliette Follin ll y a 3 années

    En tant que conceptrice-réalisatrice, mon point de vue se rapprocherait plus de la personne recrutée.

    A l’université, je savais pertinemment que je voulais faire ce métier même si ma formation n’avait que très peu à voir (langue anglaise, un peu de multimédia). Mes professeurs de l’époque me mettaient même en garde, de peur que j’échoue (vive l’ambition des facs !). J’ai travaillé à côté le multimédia, le web… pour me démarquer et je pense que c’est cette motivation-là qu’il faut aller chercher chez un candidat.

    Peu importe si la théorie est méconnue, au final ce métier demande d’être curieux et de s’intéresser à l’actualité du secteur : la technologie change constamment, c’est un métier transversal qui demande des capacités de synthèse (visuelle, à l’écrit…) et d’adaptation. Si le candidat est novice, il peut trouver une parade en proposant d’autres contenus multimédias dans son portfolio.

    J’ajouterai enfin qu’en entretien, le candidat a tout intérêt à bien écouter et analyser les questions qu’on lui pose : elles sont révélatrices du positionnement de l’agence e-learning (+ ou – innovante/dynamique, attachée à la qualité plus qu’à la rapidité, etc.). Elles permettront aux deux parties de pouvoir se projeter et de se rassurer avant l’embauche effective.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 3 années

      Merci d’avoir partagé votre point de vue qui est très intéressant ! Je suis tout à fait d’accord que le concepteur doit être quelqu’un de nature curieuse car c’est effectivement un milieu en constante évolution. Je rajouterai qu’il vaut mieux que la personne soit autodidacte, pour qu’elle puisse se former aux nouveaux outils et méthodes.

  3. Coralie ll y a 2 années

    Intéressante discussion en effet !
    Je suis également du côté du concepteur pédagogique qui postule 🙂
    Pour ma part, je n’ai pas de portfolio à présenter car, d’une part je suis en début de carrière, d’autre part j’ai travaillé dans des entreprises qui ne permettaient pas de diffuser des extraits de leurs modules (réalisés pour des clients privés ou à usage interne à l’organisation exclusivement).
    Je me demande si je devrais « inventer » des projets (partant de sujets qui m’intéressent, par exemple), pour avoir quelque chose à montrer à des recruteurs. Ca me semble être un grand investissement de temps (étant en poste en ce moment, difficile de le faire).
    Je suis curieuse de savoir ce que vous en pensez du côté recruteurs ! Eliminez-vous tout de suite les candidats sans portfolio ?
    Merci !

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 2 années

      Bonjour Coralie,
      Vous devriez en effet « inventer » des projets pour avoir quelque chose à montrer. Je ne pense pas que ce soit forcément rédhibitoire si vous n’avez pas de portfolio, mais si vous en avez un et d’autres candidats n’en ont pas, ça vous fait sortir du lot.

      Vous n’êtes pas obligé de faire des modules entiers, vous pouvez vous contenter de faire quelques écrans par sujet. Cela suffit pour donner une idée de ce que vous êtes capable de faire.

      Si vous êtes à court d’idées, vous pouvez participer dans les challenges e-learning sur la communauté E-Learning Heroes. Les challenges sont écrits en anglais, mais ils sont ouverts à tout le monde : https://community.articulate.com/hubs/e-learning-challenges

  4. Ruben ll y a 2 années

    Bonjour,

    Avez-vous déjà créé un post sur comment créer sont portfolio ? Outils à utiliser pour le concevoir, comment devrait-il être présenté (format, pagination, etc.)

    Je pense que cela serait très intéressant pour tous!
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*