Réseaux Articulate :

Articulate

Qu’est-ce que le microlearning ?

Qu’est-ce que le microlearning ?

Attention : cet article est susceptible de vous ouvrir l’appétit… pensez à grignoter quelque chose avant de continuer.

Un gros module e-learning bien complet est comme un plat de fête : il faut du temps pour le préparer, il est riche, impressionnant et… un peu intimidant. Il vous faut du temps pour le digérer et vous ne pouvez pas, sans risque, le manger en une seule fois !

Pour sa part, le microlearning ressemble plus aux amuse-gueules de l’apéritif. Vous pouvez en manger beaucoup sans vraiment vous en apercevoir et d’ailleurs, la plupart du temps, vous en mangez plus que ce que vous aviez prévu !

Le microlearning détaille (comme on détaille des légumes en petits morceaux) l’information ou le contenu en petits « grains », rapides et faciles à consommer. Le microlearning permet d’aider les apprenants à atteindre un objectif simple en un temps très court – habituellement en moins de 5 minutes. Il est légèrement différent des mini-modules, qui eux, sont les segments d’un module plus conséquent, découpé en sous-parties de 10 à 15 minutes.

La tendance actuelle dans l’apprentissage en ligne est la « bouchée », petite et digeste ! Certains l’appellent l’apprentissage YouTube. La tendance à parfois du sens ; en effet, nous utilisons de plus en plus d’appareils mobiles sur lesquels la formation rapide marche mieux et où les contenus courts sont plus faciles à traiter.

Comme vous l’avez compris, l’idée est de découper les modules e-learning copieux en plus petits « grains ».

Il existe de très nombreuses raisons de considérer le microlearning comme une bonne approche d’apprentissage. Voyons-en quelques-unes.

Le microlearning est plus abordable

Lorsque vous donnez à vos apprenants des « grains » d’apprentissage courts, précis et facilement assimilables plutôt qu’un énorme module de cent diapos, l’objectif leur paraît plus abordable. En leur demandant moins d’investissement de temps et d’énergie, vous vous apercevrez que, paradoxalement, ils vont « consommer » plus de contenu que s’ils avaient affaire à un module classique – comme vous à l’apéritif ! Le microlearning est plus simple à commencer, et plus facile à terminer qu’un module classique.

Le microlearning est adapté aux besoins et au rythme du travail

En découpant l’apprentissage en « bouchées » plus petites et plus ciblées, vous permettez aux apprenants de trouver plus facilement ce dont ils ont besoin et au moment où ils en ont besoin. Ils n’ont qu’à se connecter, prendre l’information et retourner à leurs occupations. Ainsi, au lieu d’obliger vos apprenants à suivre la recette de votre plat de fête de A à Z, vous leur donnez la possibilité de ne prendre que les parties de la recette qui leur sont réellement utiles.

Le microlearning est riche et varié

Parce que le microlearning est petit, vous pouvez le délivrer sous des formes très variées. Vous pouvez passer certaines informations par le biais d’une vidéo, pour d’autres, il vous faudra construire un scénario et parfois, une simple checklist interactive suffira. Comme vous n’êtes concentré que sur un seul objectif d’apprentissage, vous avez la liberté d’expérimenter tous les formats possibles !

Quelle est la méthode pour concevoir du microlearning ?

Si vous avez décidé d’essayer le microlearning, vous avez ici les informations nécessaires pour débuter. Mais voici, en plus, quelques questions à vous poser avant de commencer à mettre en place une stratégie de microlearning :

  • Comment allez-vous convaincre tous les membres de votre équipe d’adopter ce format plus court ?
  • Comment allez-vous présenter le microlearning en interne et auprès de vos apprenants ?
  • Quelles informations seraient utiles à donner aux apprenants ?
  • Comment allez-vous mesurer la réussite de votre stratégie microlearning pour être sûr que les objectifs sont toujours remplis ?
  • Vos apprenants peuvent-ils écouter des fichiers audio ou lire des vidéos lorsqu’ils sont au travail ?

En commençant à répondre à ses questions, vous serez sur la bonne voie pour concevoir un programme de microlearning qui soit motivant et efficace pour vos apprenants !

Ressources complémentaires

Si, après avoir lu cet article, tout cela vous paraît encore un peu flou, regardez ces quelques exemples pour que ce soit plus concret :

Exemples en français :

Exemples en anglais :

N’oubliez pas de nous suivre sur Twitter pour rester au courant de nos parutions et de vous abonner au blog pour retrouver tous nos conseils liés au e-learning.