Réseaux Articulate :

Articulate

Discussion ouverte du vendredi : les didacticiels

Discussion ouverte du vendredi : les didacticiels

C’est vendredi, alors parlons e-learning ! Aujourd’hui je vous propose de parler du sujet suivant : les didacticiels.

S’il s’agit du type de module e-learning le plus répandu, mais aussi de celui le moins apprécié par les apprenants. Pourquoi ? La plupart des didacticiels sont des captures d’écrans vidéos avec une voix-off qui explique le moindre clic de l’utilisateur. Vous voyez de quoi je parle : « et ensuite, cliquez sur le bouton Terminé ».

À mon sens il existe plusieurs moyens simples de rendre un didacticiel plus intéressant et donc plus efficace :

  • n’expliquez que ce qui mérite une explication. Rappelez-vous : l’apprenant voit ce qui se passe à l’écran.
  • remplacez ces explications inutiles par des explications plus pratiques, basées sur la réalité de l’utilisation de l’outil. Par exemple : en leur montrant des situations concrètes dans lesquelles une fonctionnalité peut leur être utile.
  • proposez une expérience interactive. Au lieu de leur montrer une capture d’écran vidéo statique, démandez-leur d’interagir à des moments bien précis. Par exemple : « Et maintenant, où faut-il cliquer pour retrouver le dossier de M. Untel ? »

Avez-vous déjà créé ou suivi un didacticiel ? Qu’en avez-vous pensé ? À  votre avis, que peut-on faire pour le rendre plus intéressant ?

À vos claviers !

Et n’oubliez pas de m’envoyer vos idées de sujets pour les prochaines discussions.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

6 commentaires

  1. suo ll y a 6 ans

    C’est un super sujet !
    Nous avons créé pas mal de modules didacticiels, et personnellement, je trouve que c’est difficile d’attirer l’attention de l’apprenant tout au long du module. Simplement monter comment faire n’aide pas bcp en fait ….

    Il faut laisser l’apprenant essayer, c’est à dire plus de cliques à faire, plus de champs à remplir par lui même….
    De plus, peut être on peux laisser le module se dérouler moins vite. Souvent, le module se déroule super vite, et l’apprenant n’a pas du tout de temps de faire un petit test(un écran bien compliqué par ex) sur son vrai poste qui lui permet de pratiquer tout de suite.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 6 ans

      Oui, je suis d’accord ! Ce n’est pas toujours évident de rendre un didacticiel ludique. Tu l’as très bien dit : il vaut mieux laisser la main à l’apprenant que de faire défiler une vidéo du processus qui est souvent trop rapide pour permettre à l’apprenant de retenir les manipulations.

  2. Sébastien Greffet ll y a 6 ans

    Quand je dois faire un didacticiel, j’aime à me rappeler les BDs de Gotlieb les Dingodossiers ou encore les Rubriques à Bracs. A l’intérieur régulièrement, il y avait une petite coccinelle qui avait toujours une remarque désobligeante 🙂

    Sans être désobligeant, j’aime bien rajouter un personnage rogné, avec une information supplémentaire, complémentaire, truc & astuces, bon à savoir, pour info…

    De plus, ce qui est génial avec Storyline c’est de pouvoir mixer les parties en mode visionnage et les parties en mode simulation. ainsi l’utilisateur n’est pas sans cesse à cliquer ou à rester passif.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 6 ans

      Merci Sébastien ! C’est une bonne idée d’ajouter un peu vie aux didacticiels en rajoutant un personnage qui apparaît à des moments bien définis pour présenter des informations importantes.

      C’est vrai que c’est super pratique de ne pas être obligé de choisir entre le mode visionnage et le mode simulation dans Storyline. Ça permet de changer d’approche pour ne pas ennuyer l’apprenant.

  3. Juliette Follin ll y a 6 ans

    Lorsque j’ai été amenée à créer des didacticiels, ils ont généralement été conçus de deux manières différentes. Le premier permettait à l’apprenant d’être guidé pas à pas, tandis que le second permettait de l’évaluer. L’apprenant était moins guidé, mais il pouvait tout de même s’en sortir avec des messages d’erreur qui lui indiquaient de chercher ailleurs. Effectuer à nouveau des manipulations similaires lui permettait de retenir plus facilement les manipulations à effectuer. Ces simulations étaient accompagnées d’autres écrans de contenu, toujours dans l’optique de répéter les informations essentielles.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 6 ans

      Est-ce que vous avez eu des retours des apprenants ? Ce serait intéressant de savoir laquelle de ces méthodes ils préféraient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*