Réseaux Articulate :

Articulate

Principe de redondance : faut-il afficher à l’écran le texte présenté oralement ?

Principe de redondance : faut-il afficher à l’écran le texte présenté oralement ?

Lorsque vous créez des modules e-learning, proposez-vous à l’écran le texte identique à celui de la voix-off ? Si c’est le cas, sachez que vous n’êtes pas seul. En fait, pratiquement tout le monde a créé un module comme cela à un moment donné. Cependant, ce n’est pas parce que c’est une pratique courante que c’est une bonne pratique. Voyons ce que dit la recherche sur l’utilisation d’un texte redondant à l’écran.

Quand éviter le texte redondant à l’écran

Comme Mayer et Clark l’expliquent dans leur livre (en anglais) E-Learning and the Science of Instruction, un certain nombre d’études ont montré que pour expliquer des concepts à l’aide de visuels, il est plus efficace d’utiliser l’audio seul que d’inclure les mêmes informations dans l’audio et sur l’écran.

Les chercheurs pensent qu’il peut y avoir plusieurs raisons à cela :

  1. Les apprenants ne peuvent traiter qu’un seul visuel à la fois. S’ils lisent le texte, ils ne peuvent pas prêter attention aux illustrations.
  2. Les apprenants risquent de passer plus de temps (et d’énergie !) à comparer le texte à l’écran avec ce qu’ils entendent dans l’audio qu’à essayer de comprendre le fond du contenu.

Lorsque les apprenants ont trop de choses à traiter en même temps, ils peuvent subir une surcharge cognitive, ce qui peut les empêcher d’apprendre. Pour cette raison, dans la plupart des cas, il est préférable d’éviter d’inclure du texte redondant à l’écran lors de l’utilisation de visuels pour expliquer le contenu.

Quand inclure du texte redondant à l’écran

Cependant, cela ne signifie pas que vous ne devez jamais inclure le même texte à l’écran et dans l’audio. Mayer et Clark expliquent également que la recherche montre qu’un texte redondant à l’écran peut améliorer l’apprentissage dans certaines situations. Par exemple :

  • Quand il n’y a pas de visuels.
  • Lorsque le contenu est présenté lentement ou que les apprenants peuvent contrôler le rythme d’avancement, et qu’ils ont suffisamment de temps pour traiter les visuels et le texte à l’écran.
  • Lorsque le texte redondant à l’écran se résume à quelques mots clés qui renforcent les visuels.
  • Lorsque le texte comprend des instructions auxquelles il peut être nécessaire de se référer ultérieurement.
  • Lorsque l’audio seul peut être difficile à comprendre pour les apprenants, par exemple, s’il existe des termes qu’ils ne connaissent pas, si le contenu n’est pas dans leur langue maternelle, ou s’ils ont des troubles d’apprentissage ou auditifs. Si vous créez un module pour un groupe hétérogène d’apprenants, vous pouvez choisir de fournir des sous-titres que les apprenants peuvent activer et désactiver selon leurs besoins.

Dans ces cas, le texte à l’écran réduit en fait la charge mentale et peut améliorer les résultats d’apprentissage.

Le mot de la fin

Selon la situation, dupliquer le texte lu à l’écran peut aider ou entraver le processus d’apprentissage. En suivant les conseils de cet article, vous pouvez être sûr de ne l’utiliser que lorsque cela a du sens.

Pour voir par vous-même comment l’utilisation de texte redondant à l’écran peut avoir un impact sur l’expérience d’apprentissage, consultez cet exemple où nous avons présenté le même contenu de différentes manières. Faites-nous savoir lequel vous préférez en laissant un commentaire ci-dessous !

Plus de ressources

Si vous souhaitez approfondir ce sujet et d’autres bonnes pratiques éprouvées pour la conception e-learning, assurez-vous de consulter le livre qui a inspiré cet article : E-Learning and the Science of Instruction par Ruth Clark et Richard Mayer.

Vous manquez de temps ? Consultez ces articles où nous avons résumé quelques-uns des autres points clés présentés dans ce livre :

Et n’oubliez pas de nous suivre sur Twitter et de vous abonner au blog pour plus de conseils utiles sur tout ce qui concerne le e-learning. Si vous avez des questions ou des commentaires, veuillez les partager ci-dessous.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

29 commentaires

  1. Ayoub ll y a 4 ans

    Merci beaucoup Allison

  2. Beatrice ll y a 4 ans

    Une autre question est le contenu dun visuel que l’on donne à voir. Il faut « frapper la memoire » et jouer avec les émotions. Donc moins de texte, plus d’images, de schémas, graphiques en plus du discours orale. C’est la recherche de la complémentarité plus que se la redondance de mon point de vue. Sous entendu la pédagogie est l’art du rabachage, mais à l’heure du numérique la palette est grande.

  3. Bonjour Allison et un grand merci pour ces supports de réflexion que vous fournissez avec régularité.
    Dans le cas qui nous intéresse aujourd’hui, il me semble néanmoins que vous oubliez l’accessibilité handicap dans le cadre de contenus videos par exemple… obligation éthique dans ce cas de fournir les contenus textuels et audio en même temps !

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 4 ans

      Bonjour Yvonnick,
      Je vous en prie ! Ça me fait plaisir de savoir que vous appréciez les articles. Si vous relisez l’article vous verrez que j’ai noté une exception pour les personnes malentendantes mais en effet je n’ai pas dit handicap plus globalement. Merci de l’avoir soulevé !

  4. Fabrice ll y a 4 ans

    Merci pour l’article 😉

  5. zakarya zaidane ll y a 1 an

    Merci pour l’éclaircissement minutieux !

  6. Delphine ll y a 2 mois

    L’exemple est vraiment parlant.
    Merci pour cet article !

  7. Bertrand ll y a 2 mois

    Bonjour Alisson,

    Super article mais qui soulève une question importante en terme d’accessibilité.

    J’ai bien compris qu’en fonction du message et des visuels à l’écran le « sous-titrage » pouvaient être absents.

    Dans ce cas comment faire pour les personnes porteuse d’un handicap auditif ?

    Merci de ta réponse

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 2 mois

      Bonjour Bertrand,
      Bonne question ! Si vous lisez la partie « Quand inclure du texte redondant à l’écran » de plus près, vous verrez que je parle du sous-titrage 🙂

  8. Brigitte ll y a 2 mois

    Bonjour Allison,

    La démonstration est éloquente!!!

    Instructif vraiment!

    Merci beaucoup

    Brigitte

  9. Maroe-France ll y a 2 mois

    Très bon article. Je travaille justement sur un module qui a du texte. Dans votre exemple, je me rend compte que l’audio sans texte est vraiment la façon la plus efficace. Sinon, c’est l’audio + le texte avec animation qui fonctionne mieux. En revanche, celui avec le texte abrégé ne fonctionne pas du tout. Le cerveau écoute et essaie de lire un texte qui n’est pas le même. Dans mon module, comme je n’ai pas toujours de visuel, je narre une première phrase que j’anime et je continue la narration sans ajouter de texte. Je ne sais pas si c’est une bonne idée. Il me reste à faire les tests.
    Après avoir lu l’article, je vais travailler à trouver du visuel pour éviter la redondance.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 2 mois

      Oui si vous pouvez trouver des visuels parlants, je pense que c’est la meilleure solution !

  10. Nicolas ll y a 1 mois

    Merci Allison pour cet article utile et précis.
    Je connaissais bien ce principe pour les présentations présentielles grâce au TedX « Death by powerpoint », mais ce principe est plus difficile à appliquer en E-learning car les formats sont plus variés.

  11. Isabelle ll y a 1 mois

    La dernière proposition qui présente des visuels complémentaires à la voix off me semble la plus intéressante pour l’apprenant. Merci pour votre article !

Pingbacks

  1. […] de découvrir un autre principe défini par Richard Mayer ? Consultez donc notre article sur le Principe de redondance : faut-il afficher à l’écran le texte présenté oralement […]

  2. […] Déconstruisez le mythe des apprenants visuels (et des styles d’apprentissage en général). C’est une des raisons qui poussent certains à lire le texte affiché à l’écran. La notion d’apprenant visuel n’a malheureusement aucun fondement scientifique et se doit d’être écartée. Si vous voulez en savoir plus sur les résultats des recherches en cognition, vous pouvez lire cet article Principe de redondance : faut-il afficher à l’écran le texte présenté oralement ? […]

  3. […] Principe de redondance : faut-il afficher à l’écran le texte présenté oralement ? […]

  4. […] Principe de redondance : faut-il afficher à l’écran le texte présenté oralement ? […]

  5. […] Principe de redondance : faut-il afficher à l’écran le texte présenté oralement ? […]

  6. […] Principe de redondance : faut-il afficher à l’écran le texte présenté oralement ? […]

  7. […] Principe de redondance : faut-il afficher à l’écran le texte présenté oralement ? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*