Réseaux Articulate :

Articulate

Qui devrait vérifier votre module e-learning avant sa diffusion ?

Qui devrait vérifier votre module e-learning avant sa diffusion ?

Récemment, je discutais avec quelques concepteurs e-learning du processus de relecture des modules. Ils travaillent dans des entreprises et des organisations de taille et de fonctionnement différents, alors il était très intéressant pour moi de savoir comment chacun gérait cette étape. Pour certains, une relecture de module signifie demander et traiter les retours de plus de vingt personnes différentes ! Pour d’autres, la liste des relecteurs est généralement plus courte – en gros, le chef de projet et un ou deux experts métier. Le nombre de relecteurs peut varier énormément en fonction du client ou du projet.

Si vous débutez en e-learning ou que vous cherchez à développer des procédures standardisées pour le développement de modules, cet article pourrait vous être utile.

Il n’y a pas vraiment de formule exacte pour déterminer qui devrait participer à votre processus de vérification. Cela dépend de votre sujet, de votre public cible et de la conformité de votre contenu à des normes existantes (dans le cas des modules réglementaires ou de compliance, par exemple). De plus, le nombre de relecteurs ne sera pas le même pour une création de module de A à Z que pour une simple mise à jour.

Dans certains cas, vous pourriez même avoir besoin d’avoir des relecteurs différents à différentes étapes du projet. Par exemple, vous pouvez faire vérifier votre premier prototype par un groupe de relecteurs assez important et varié alors que la version bêta ne sera examinée que par un groupe réduit de parties prenantes.

Pour vous aider à déterminer qui inclure dans votre processus de relecture, voici une liste des intervenants qui sont fréquemment associés dans la procédure :

  • Le porteur de projet. Il s’agit de la personne qui a initié (ou financé) le projet. C’est probablement le sponsor qui vous aidera à défendre et à soutenir la formation une fois mise en place. Ce sera aussi un décideur important pour déterminer la façon dont le processus de relecture devra fonctionner et il vous aidera à identifier qui doit être inclus à chaque étape de développement.
  • Les experts métier (SME). Si vous travaillez avec plusieurs experts, il peut être utile d’en désigner un qui tranchera en cas de retours contradictoires. Le sponsor peut sans doute vous aider à choisir la bonne personne.
  • Le conseiller juridique de l’entreprise. Ceci est particulièrement important si votre contenu est confidentiel, lié à la conformité ou qu’il traite de données sensibles.
  • Représentants internationaux. Choisissez un membre de chaque région géographique où le module sera diffusé. Cela vous aidera à vous assurer qu’il n’y a pas de problèmes culturels ou linguistiques avec le contenu.
  • Un expert de la conformité ou de la sécurité. Ceci est important si votre module porte sur des équipements, des substances ou des installations potentiellement dangereux, ou si une partie du contenu est régie par des organismes de sécurité ou de conformité.
  • Un responsable qualité. Si votre formation apprend comment créer un produit ou obtenir un résultat opérationnel, il est utile d’avoir un expert qualité dans la procédure de relecture. Cette personne peut vous assurer que le contenu du module sera en accord avec les normes de qualité de l’entreprise et les procédures de travail existantes.
  • Un responsable informatique et/ou un spécialiste du LMS. Cette personne est importante si vous avez besoin d’aide au moment du déploiement de votre module.
  • Un relecteur-testeur. Il vous faudra une ou deux personnes aux yeux habitués à traquer les erreurs typographiques, les ratés des animations, les problèmes d’ergonomie, les bugs du lecteur et autres bizarreries.
  • Un groupe représentatif du public-cible. Choisissez quelques personnes pour vous servir de cobayes et demandez-leur de vous transmettre tout ce qui leur semble peu clair ou maladroit dans le module. Vous aurez probablement des commentaires utiles que vous ne recevriez pas autrement et votre module en sera grandement amélioré.

Comme vous le voyez, il y a de nombreuses possibilités en fonction du contenu de votre projet, du client ou de l’entreprise pour qui vous créez le module et de votre propre organisation en matière de développement de modules e-learning. C’est à vous de décider ce qui fera sens pour votre projet.

Et de votre côté, qui mettez-vous habituellement dans votre processus de relecture et de vérification ? Partagez votre expérience et vos commentaires sous l’article !

Vous pouvez nous suivre sur Twitter et vous abonner à notre blog pour rester au courant de l’actualité du e-learning et avoir accès à toujours plus d’articles utiles.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

3 commentaires

  1. Serge ll y a 3 années

    Peut-être peut-on rajouter le responsable communication ? ou alors seulement en amont pour le respect de la charte graphique interne.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 3 années

      C’est une bonne remarque, Serge. En fonction de la société ça pourrait être nécessaire.

Pingbacks

  1. […] Assurez-vous de la pertinence de vos relecteurs en sachant qui devrait vérifier votre module e-learning avant sa diffusion. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*