Réseaux Articulate :

Articulate

5 astuces pour donner du peps à un module de conformité

5 astuces pour donner du peps à un module de conformité

Vous devez créer une formation de conformité. Lorsqu’on vous en a parlé, vous avez levé les yeux au ciel et vous vous êtes sans doute demandé quelles idées vous alliez bien pouvoir pondre pour rendre votre formation un tant soit peu intéressante.

Le module de conformité est le parent pauvre d’un genre de formation déjà peu excitant. Il a également mauvaise réputation car il va souvent de pair avec une utilisation massive d’éléments vus et revus comme les listes à puce de jargon juridique, les navigations verrouillées, les questions de quiz ridiculement simples et peu ou pas d’interactivité. Pourquoi ces modules sont-ils si ennuyeux ? La principale raison, c’est que, bien souvent, les responsables cherchent plus à « rafraîchir » les connaissances des apprenants et à simplement les « informer » qu’à réellement modifier leurs comportements et soutenir la performance. Lorsqu’on se concentre uniquement sur l’acquisition et la rétention des informations, le risque est de créer un module e-learning ennuyeux au possible, où les apprenants ne font que cliquer, sans vraiment s’intéresser au contenu.

La question se pose donc : les modules de conformité sont-ils nécessairement ennuyeux ? Quelles sont les solutions pour donner du peps à votre module ? Comment le rendre plus personnalisé, plus captivant, plus efficace ? Est-il réaliste d’imaginer qu’on puisse transformer un tel module en expérience d’apprentissage agréable ? Voici quelques astuces pour vous aider à résoudre cet épineux problème !

Reformulez l’information pour faire changer les comportements

Le ton des modules de conformité est souvent plutôt pompeux : vous pouvez presque imaginer le formateur vous faire les gros yeux. Mais si ce ton ne pose aucun problème lorsqu’on s’adresse au service juridique ou au chargé de la conformité, ce n’est assurément pas le cas avec la plupart des apprenants ! Et ce n’est absolument pas une bonne idée si vous souhaitez qu’ils modifient leur comportement. Car si on pouvait changer les comportements juste en écoutant des conférences, nous serions tous bons en tout, ce qui est loin d’être le cas !

Si expliquer aux apprenants, avec insistance, ce qu’ils devraient dire ou faire n’est pas la bonne façon de procéder pour qu’ils modifient leurs comportements, comment peut-on procéder ? La réponse n’est pas si simple. La bonne nouvelle, c’est que les sciences sociales vont nous aider à comprendre comment les gens apprennent, pensent et agissent. Voici deux faits qui peuvent par exemple s’appliquer aux formations de conformité :

1. Les gens sont plus enclins à modifier leur comportement lorsque l’information qu’ils reçoivent est en lien avec ce qu’ils connaissent, qu’elle est concrète et individualisée.

Une technique couramment utilisée dans les formations de conformité consiste à présenter des informations pour jouer sur les émotions comme la peur ou l’angoisse. On présente alors un aperçu des lourds coûts et des conséquences graves qui peuvent résulter du non-respect des lois et des règles. Le problème, c’est que lorsqu’on détaille les pertes à l’échelle de l’entreprise, même si ces dernières sont importantes, elles restent souvent trop abstraites pour l’employé lambda.

Alors que si vous partez d’un cas particulier, en racontant, par exemple, l’histoire d’un employé blessé lors d’un accident de travail, accident qui aurait pu être évité juste en respectant le règlement, vous pourrez toucher les apprenants. Lorsque vous évoquerez les conséquences personnelles et financières d’un tel accident, soudain, cette information résonnera émotionnellement et prendra réellement du sens auprès des apprenants car ils pourront s’identifier et prendre la mesure d’une telle mise en garde.

2. Les gens sont profondément influencés par les normes sociales.

Les normes sociales sont les règles de conduite que l’on considère comme acceptables dans un groupe particulier. Ce sont des règles non écrites qui définissent implicitement comment se comporter à l’intérieur de ce groupe précis. Par exemple, la plupart d’entre nous sommes d’accord pour dire qu’il est normal que nous nous traitions avec respect entre collègues, peu importe notre sexe ou nos origines. Et pourtant, les affaires de harcèlement au travail sont malheureusement monnaie courante.

Donc, plutôt que de créer un scénario montrant des personnages ne se conformant pas aux normes sociales, il peut être judicieux de concevoir un programme de sensibilisation au harcèlement au travail. Par exemple, vous pouvez chercher un moyen de mettre en scène des personnes réelles auxquelles le public pourra s’identifier lorsqu’elles appliquent les bons comportements. Ces personnages vous permettront de définir quelles sont les attentes sociales dans cet environnement de travail particulier. Et n’hésitez pas à raconter des histoires vraies qui mettent en scène des personnes qui luttent activement pour l’égalité et pour surmonter leurs préjugés.

Soyez authentique pour toucher vos apprenants

Comme nous l’avons vu plus tôt, les formations de conformité ont une forte composante comportementale. Pour faire évoluer les comportements, vous devez proposer des situations réalistes et dresser des portraits authentiques. L’authenticité permet aux apprenants d’adhérer à votre discours. Un scénario réaliste servi par des personnages crédibles est une excellente façon de faire s’impliquer votre public et de lui permettre de réfléchir et d’agir par la suite !

Si vous souhaitez créer un module de conformité basé sur un scénario, vous vous demandez peut-être qu’est qui rend un tel scénario crédible. Voici trois idées :

1. Faites le maximum pour montrer des situations réalistes.

Si vous cherchez à être réaliste, sachez que rien ne rend les personnages plus vivants que de les placer dans un environnement qui ressemble au quotidien de l’apprenant et de leur faire résoudre des situations issues de la vie réelle. Si vous ne savez pas comment faire, parlez au public cible. Ils pourront sans doute vous donner des exemples concrets de situations qu’ils ont rencontrées, ce qui vous aidera à ajouter les bons détails qui rendront vos situations et vos personnages crédibles.

2. L’apparence physique des personnages compte réellement.

Vos personnages devraient ressembler aux personnes que votre public croise sur son lieu de travail. Vos personnages ne doivent donc pas forcément ressembler à des mannequins ; vous pouvez avoir des personnages qui portent la tenue de travail classique de votre public, un uniforme ou un équipement de sécurité. Il vous faudra aussi choisir des personnages photographiques assez variés en termes d’âges, de genres, de physiques et d’origines.

Il peut être également très intéressant de photographier des employés pour que vos personnages collent le plus possible à la réalité. Le fait d’utiliser des personnes réelles et des lieux que les apprenants peuvent reconnaître est un très bon moyen de les faire adhérer à la formation. L’inconvénient de cette méthode est qu’il peut être long et compliqué de photographier les employés et qu’il faudra demander toutes les autorisations nécessaires auprès des concernés et des responsables.

Si vous ne pouvez pas prendre vos propres photos, une autre option consiste à utiliser des personnages photographiques réalistes. Par exemple, Content Library, l’un des nouveaux outils très utiles d’Articulate 360, est une bibliothèque de personnages photographiques et illustrés de différents âges et origines ethniques avec des caractéristiques différentes : certains sont en tenue de travail (avec beaucoup de domaines représentés), d’autres en tenue décontractée ou en tenue de sport. Avec des dizaines de personnages, chacun avec de nombreuses poses différentes et des nouveautés régulières, vous avez réellement de quoi faire ! Les personnages de Content Library sont très pratiques pour créer facilement des scénarios réalistes mais c’est également une bonne solution au niveau économique car ils sont inclus dans votre abonnement Articulate 360.

3. Écrivez des dialogues qui sonnent juste.

Il est important que le look de vos personnages soit crédible mais ce qu’ils racontent et comment ils s’expriment est encore plus essentiel. Si vous voulez que vos apprenants y croient, vous devez écrire des dialogues qui ressemblent à des conversations de personnes réelles.

Pendant que vous mettez en forme vos personnages et vos dialogues, gardez ceci à l’esprit :

  • Développez le caractère de chaque personnage avant d’écrire les dialogues. Que dirait ce personnage dans telle circonstance ? Comment le dirait-il ? Quel est le but du personnage et comment faire le lien entre ses objectifs et ceux du module ?
  • Lisez les dialogues à voix haute. Même si vous n’enregistrez pas la piste son de vos personnages, il est utile d’entendre les dialogues pour repérer les maladresses, les phrases qui sont trop « écrites » ou les dialogues qui ne semblent pas naturels.
  • Évitez d’utiliser les dialogues pour présenter une situation. Dans la vie réelle, personne ne marche dans une pièce en expliquant pourquoi il est en train de le faire. N’oubliez pas de réserver les dialogues pour ce à quoi ils servent : aider à avancer dans l’histoire ou le scénario.
  • Ajoutez un élément perturbateur. Dans la vie réelle, les gens ne sont pas tout le temps d’accord. Ayez des personnages exprimant des idées contraires ou qui ne sont pas d’accord. Créez un peu de friction pour que les choses soient plus fidèles à la réalité.

Donner du peps à une formation sur la conformité consiste donc à utiliser vos compétences en conception pour transformer un contenu aride en quelque chose auquel vos apprenants peuvent vraiment s’identifier et à partir duquel ils vont réellement apprendre. En fin de compte, votre objectif n’est pas simplement de leur faire suivre une formation : vous voulez les aider à penser et à agir de façon appropriée lorsqu’ils seront face à une situation réelle.

Et vous ? Quelles astuces utilisez-vous pour vos modules et vos formations de conformité ? Je suis très curieuse de vous lire, alors n’hésitez pas à partager vos idées et vos expériences dans la zones des commentaires.  

Vous souhaitez voir à quoi ressemblent les personnages de Content Library mais vous n’êtes pas abonnés à Articulate 360 ? Cliquez ici pour commencer un essai gratuit de 30 jours. Et n’oubliez pas de vous abonner au blog pour toujours plus de conseils utiles sur tout ce qui touche le e-learning.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*