Réseaux Articulate :

Articulate

8 questions à se poser pour choisir les polices et la mise en forme du texte

8 questions à se poser pour choisir les polices et la mise en forme du texte

Il y a tellement de choix de polices aujourd’hui que sélectionner les bonnes pour votre projet e-learning est un vrai challenge. Si rien ne vous oblige à utiliser les polices de la charte graphique de votre entreprise, vous risquez de vous perdre parmi tant de possibilités et de choisir des polices originales ou fantaisistes pour votre module.

Et même une fois que vous avez réussi à sélectionner vos polices, il vous reste également à définir la mise en forme du texte. Quelle couleur allez-vous utiliser ? Allez-vous mettre en gras ou souligner le texte que vous souhaitez faire ressortir ? 

Cela en fait des décisions à prendre ! Et vu que l’aspect visuel du texte peut soit aider l’apprenant à mieux digérer votre contenu soit carrément l’en empêcher, ces décisions ne sont pas à prendre à la légère. Alors comment s’assurer de faire les bons choix ?

Dans cet article, nous allons regarder quelques questions importantes à vous poser lors de la phase de conception du design pour vous assurer que votre texte est à la fois esthétique et facile à lire.

1. Mes polices sont-elles lisibles ?

C’est la question la plus importante. Après tout, si vos apprenants ont du mal à lire le texte à l’écran, cela nuira à leur expérience d’apprentissage.

Lorsque vous avez trouvé une police que vous appréciez, utilisez-la pour écrire quelques phrases et demandez-vous si le texte est facile à lire. Préférez des polices plus classiques qui se lisent facilement plutôt que des polices cursives avec trop de fioritures. 

Regardez l’exemple ci-dessous pour voir l’impact du choix de la police sur la lisibilité : 

2. Mon texte est-il assez grand ?

Lorsque vous avez beaucoup de texte, il est tentant de réduire la taille de la police pour tout caser sur une seule diapositive. Mais plus le texte est petit, plus il est difficile à lire. Et vous ne voulez pas que vos apprenants se fatiguent les yeux lorsqu’ils suivent votre module.

Alors, c’est quoi trop petit ? La plupart des concepteurs de sites web s’accordent à dire que du texte en dessous de taille 12 (16 pixels) n’est pas assez lisible. Et idéalement, c’est mieux de tendre plus vers du texte de taille 16. Si cela vous surprend, regardez les exemples ci-dessous.

L’exemple de gauche a un titre de taille 14 et un corps de texte en 12. Celui de droite a un titre de taille 40 et un corps de texte en 18.

Lequel trouvez-vous le plus facile à lire ?

Si vous avez l’habitude de créer des modules e-learning avec des tailles de police aussi petites que 10 ou 12, vous aurez peut-être du mal à passer à des tailles supérieures à 16, mais une fois que vous l’aurez fait, vous remarquerez à quel point il est plus facile de lire le texte.

Utiliser une taille de police plus grande rend vos modules plus faciles à lire pour tous vos apprenants—y compris les personnes malvoyantes.

3. La couleur de mon texte ressort-elle suffisamment de l’arrière-plan ?

Il faut également vous assurer que la couleur de votre texte ressorte suffisamment de l’arrière-plan. Si la couleur de la police et l’arrière-plan ne sont pas suffisamment contrastés, cela peut rendre votre texte difficile à lire. Regardez cet exemple pour voir par vous-même :

Voyez-vous comme il est plus difficile de lire le texte de gauche que celui de droite ? La seule différence est la couleur du texte.

Si vous n’êtes pas sûr du contraste de votre texte par rapport à la couleur de l’arrière-plan, essayez d’utiliser une application d’analyse du contraste des couleurs (comme celle-ci) pour connaître le niveau de contraste et savoir s’il est suffisamment élevé.

Selon les normes WCAG, le contraste entre la couleur du texte et la couleur d’arrière-plan doit être d’au moins 4.5:1 pour les textes de taille inférieure à 18 (ou 14 en gras) et de 3:1 pour les textes de taille supérieure à 18 (ou 14 en gras). Cela étant dit, il est préférable de viser un contraste de 7:1 pour les textes en dessous de la taille 18 et un contraste de 4,5:1 pour les textes plus grands. De cette façon, vous répondrez aux critères WCAG avancés et vous serez sûr que la grande majorité de vos apprenants pourront lire votre module sans avoir besoin d’utiliser une technologie d’amélioration du contraste.

4. La mise en forme rend-elle mon texte difficile à lire ?

Si vous cherchez un moyen de faire ressortir le texte, vous pourriez être tenté de le mettre en italique ou de le souligner, par exemple. Et vous pourriez penser que votre texte est plus esthétique s’il est centré ou justifié. Mais saviez-vous que cela pourrait en fait rendre la lecture plus difficile ?

Jetez un œil aux exemples ci-dessous :

La différence que la mise en forme du texte peut faire en matière de lisibilité est énorme. Regardons de plus près ces choix de mise en forme du texte :

  • Texte souligné. En plus d’être difficile à lire, le texte souligné peut dérouter les apprenants. En effet, le texte souligné indique généralement un lien hypertexte cliquable. Donc, à moins que le texte ne soit un lien, il est préférable de ne pas le souligner.
  • Texte en italique. Le texte en italique est plus difficile à lire car les lettres ont des lignes irrégulières non droites. Au lieu d’utiliser l’italique, essayez de mettre votre texte en gras. Le texte gras attire l’attention sur votre texte sans réduire sa lisibilité.
  • Texte centré ou justifié. Le texte centré est plus difficile à lire car le point de départ de chaque ligne est différent, ce qui nécessite plus d’efforts chaque fois que les apprenants passent à la ligne suivante. Le texte justifié peut sembler agréable, car les côtés gauche et droit sont bien droits, mais il est également plus difficile à lire, car l’espacement entre les mots est inégal. Pour ces raisons, il est préférable de s’en tenir au texte aligné à gauche.

5. Mes choix de police sont-ils adaptés au sujet ?

Lorsque vous choisissez des styles de police pour votre module, assurez-vous de prendre en compte à la fois votre public et le sujet du module. Une police manuscrite amusante pourra bien fonctionner pour un contenu léger, mais pas vraiment dans un module sur un sujet sérieux.

Pouvez-vous imaginer un module médical qui utilise la police de gauche ? 

La police fantaisiste est en décalage avec le sujet. On imagine plus facilement un module médical qui utilise les polices de droite car elles font plus « sérieuses ».

6. Mes polices sont-elles complémentaires ?

Il est important de choisir des polices qui fonctionnent bien ensemble. Il n’y a pas une façon unique de trouver les bonnes associations de polices. Il s’agit souvent d’essayer différentes possibilités jusqu’à ce que vous en trouviez une qui fonctionne. Une astuce pour vous assurer que vos polices s’équilibrent consiste à choisir une police épaisse pour les titres et une police plus fine et élégante pour le corps du texte.

Dans l’image ci-dessous, vous remarquerez que l’image de gauche utilise deux polices épaisses, ce qui rend difficile de différencier le titre du corps du texte.

Il est important de regarder les polices que vous utilisez et de déterminer si elles s’équilibrent les unes par rapport aux autres. Vos titres se remarquent-ils ? Ceci est important car vous voulez que vos titres attirent l’attention des apprenants.

7. Est-ce que j’utilise trop de polices différentes ?

Il est préférable d’utiliser au maximum deux à trois styles de police dans tout votre module. De cette manière vous aurez une police d’en-tête, une police pour le corps du texte, et éventuellement une troisième pour des légendes ou des citations. 

Utiliser deux ou trois polices à travers votre module vous permettra de garder une apparence soignée et cohérente. Si vous en utilisez plus, l’ensemble paraîtra plus désorganisé et désordonné.

Prenez cette diapositive par exemple :

Maintenant regardons celle-ci :

Vous voyez à quel point le deuxième exemple paraît plus cohérent ? Au lieu d’utiliser quatre polices différentes, il n’y en a que deux : une pour les en-têtes et une autre pour le reste. 

8. Mes polices fonctionnent-elles pour plusieurs langues ?

Si vous allez traduire ou localiser du contenu, c’est une question importante. Certaines polices n’ont pas les caractères et symboles nécessaires pour afficher le texte dans d’autres langues. Si vos modules sont destinés à être traduits, pensez-y dès le départ lors de votre sélection de polices et testez les polices pour vous assurer que tous les symboles et caractères dont vous avez besoin sont bien disponibles.

Par exemple, certaines polices n’ont pas le caractère « ß » utilisé en allemand. Si tel est le cas, ils utiliseront souvent le même caractère mais dans une autre police, comme ci-dessous :

Et ce n’est en fait pas le pire scénario ! Parfois, le caractère manquant est simplement remplacé par une autre lettre ou par un symbole, comme � ou □.

C’est loin d’être idéal ! C’est pourquoi il est important de vous assurer que les polices que vous choisissez prennent bien en charge tous les caractères spéciaux nécessaires pour les langues dans lesquelles vous prévoyez de localiser votre module. Heureusement, la plupart des polices spécifient les langues pour lesquelles elles fonctionnent dans leur description, c’est donc un paramètre assez facile à vérifier.

En résumé

La prochaine fois que vous devrez décider quelles polices utiliser pour votre module ou comment mettre en forme votre texte, posez-vous ces huit questions. Cela vous aidera à créer un module clair, cohérent et facile à lire.

Pour d’autres conseils sur le même thème, consultez cet article : 5 conseils de mise en forme pour créer un module e-learning adapté aux dyslexiques.

Suivez-nous Twitter et abonnez-vous au blog pour ne rater aucun conseil e-learning. Si vous avez des questions, posez-les dans les commentaires ci-dessous et nous vous aiderons.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

3 commentaires

Pingbacks

  1. […] 5 questions à se poser avant de choisir les polices d’un module e-learning […]

  2. […] 5 questions à se poser avant de choisir les polices d’un module e-learning […]

  3. […] Grâce à ces conseils de pro, travailler avec des polices dans Storyline 360 est un vrai jeu d’enfant. Mais si vous avez encore du mal à choisir vos polices, consultez cet article utile : 5 questions à poser avant de choisir les polices d’un module e-learning. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*