Réseaux Articulate :

Articulate

Comprendre la norme WCAG : guide de démarrage rapide pour les concepteurs e-learning

Comprendre la norme WCAG : guide de démarrage rapide pour les concepteurs e-learning

Si vous cherchez des normes d’accessibilité en e-learning, vous allez forcément tomber sur cet acronyme : WCAG. Dans cet article, nous vous expliquerons ce que c’est, pourquoi c’est important et comment vous pouvez l’appliquer à votre e-learning.

Qu’est-ce que les WCAG ?

Les directives d’accessibilité du contenu Web (WCAG ou Web Content Accessibility Guidelines en anglais) sont un ensemble de normes pour rendre le contenu web, y compris les modules e-learning publiés sur le web, plus accessibles. Vous pouvez en apprendre plus sur l’accessibilité dans le e-learning en lisant cet article : Qu’est-ce que le e-learning accessible ?

Les normes WCAG sont des bonnes pratiques facultatives mises en place par le World Wide Web Consortium (W3C), une organisation qui œuvre pour le développement de normes web. Bien qu’elles n’aient pas un caractère obligatoire, les WCAG sont un outil important pour les développeurs e-learning qui souhaitent créer des modules accessibles.

Cela semble assez simple, non ? Mais les choses peuvent devenir délicates lorsque vous commencez à fouiller dans la documentation consistante du WCAG. Les normes actuelles (les WCAG 2.1) sont présentées dans ce document. Mais rassurez-vous, cet article est là pour vous aider à comprendre comment tout cela fonctionne. 

Les WCAG comportent quatre niveaux successifs : les principes de conception accessible qui sont au nombre de quatre, les recommandations en elles-mêmes (il y en a treize) qui viennent avec des critères de succès, associés chacun à un niveau de conformité (A, AA ou AAA) et aux techniques de mise en œuvre. Vous suivez toujours ? Regardons tout cela de plus près.

Principes et recommandations d’accessibilité

Selon les WCAG, le contenu web accessible doit suivre quatre principes : il doit être perceptible, utilisable, compréhensible et robuste. Treize recommandations relèvent de ces quatre principes. Ce sont, pour résumer, des objectifs généraux en terme d’accessibilité. Pour pouvoir appliquer concrètement ces recommandations, elles sont donc accompagnées de critères de succès, qui, eux, sont testables et opérationnels.

Voici comment chacun de ces principes s’applique au e-learning, ainsi qu’un exemple de quelques recommandations pertinentes pour chaque catégorie.

Perceptible 

Les apprenants doivent pouvoir accéder aux informations présentées. Toutes les parties de votre modules doivent leur être accessibles quelle que soit leur capacité à voir, à entendre ou à toucher. Les recommandations pour rendre votre e-learning plus perceptible comprennent : 

  • ajouter du texte alternatif aux images, aux boutons et à tous les autres objets de votre module ;
  • ne pas utiliser la couleur comme seul moyen visuel de communiquer les informations ;
  • donner aux apprenants la possibilité de choisir la taille du texte.

Utilisable

Les apprenants doivent être en mesure d’effectuer toutes les actions requises du module. Les recommandations pour rendre votre e-learning plus utilisable sont, par exemple  :

  • permettre aux apprenants de naviguer avec le clavier ;
  • donner aux apprenants la possibilité de sauter les exercices chronométrés ;
  • permettre de naviguer dans votre module de plusieurs façons ;
  • éviter les éléments susceptibles de provoquer des crises, tels que des lumières clignotantes ;
  • utiliser des titres de partie pour organiser le contenu.

Compréhensible

Les apprenants doivent être capables de comprendre à la fois le contenu du module et comment naviguer dans l’interface utilisateur. Les recommandations pour rendre votre e-learning plus compréhensible comprennent :

  • permettre aux lecteurs d’écran de déterminer la langue utilisée dans votre module ;
  • donner aux apprenants des instructions claires lorsqu’ils doivent entrer une donnée ;
  • créer une navigation facilement identifiable et cohérente tout au long de votre module.

Robuste 

Le contenu du module doit être compréhensible par les technologies d’assistance telles que les lecteurs d’écran. Les recommandations pour rendre votre e-learning plus robuste comprennent :

  • publier des modules au format HTML ;
  • donner des noms, assigner des rôles et des valeurs à tous les éléments de votre module.

Niveaux de conformité

Chaque recommandation WCAG est accompagnée de critères de succès testables. Et chaque critère de succès correspond à un niveau de conformité attribué en fonction de son impact sur l’accessibilité : 

  • Le niveau de conformité A : respecter les critères de succès de niveau A permet à de nombreuses personnes d’accéder aux contenus. Ce sont des techniques souvent faciles à mettre en place. Une bonne pratique consiste à vous assurer que tous vos modules e-learning respectent les recommandations de niveau A car elles rendent votre e-learning accessible à un large public. 
  • Le niveau de conformité AA : les critères de réussite de niveau AA sont un peu plus exigeants mais permettent à certains groupes supplémentaires d’accéder au contenu. Ces critères et techniques sont plus spécialisés et plus difficiles à mettre en œuvre. L’application de ce niveau de conformité concerne un public plus restreint, mais les changements peuvent avoir un impact important sur ces personnes. Vous devez vous efforcer de faire en sorte que vos modules e-learning respectent autant que possible les recommandations de niveau AA.
  • Le niveau de conformité AAA  : ces critères de succès peuvent être difficiles (et parfois coûteux !) à mettre en œuvre, et les changements concernent un public très spécifique. Ce sont les besoins de vos apprenants et de votre organisation qui vont déterminer si vous devez suivre les recommandations de niveau AAA.

Pour vous permettre de mieux saisir les différences entre ces trois niveaux de conformité, voici quelques critères de succès de différents niveaux pour la recommandation qui concerne l’accessibilité des médias (dans le principe 1 : le contenu doit être perceptible).

  • Niveau A : tous les contenus audio préenregistrés sont sous-titrés à moins que l’audio ne soit la transcription d’un texte écrit. 
  • Niveau AA : toutes les vidéos ont une audio-description.
  • Niveau AAA : tous les contenus audios sont accompagnés d’une version en langue des signes. 

Souvent, on pense que les recommandations de niveau A sont bonnes, que les directives de niveau AA sont meilleures et, enfin, que les directives de niveau AAA sont les meilleures. En réalité, comme vous l’avez vu, il s’agit surtout d’essayer d’appliquer un maximum de ces recommandations en fonction de votre public et des possibilités techniques de votre environnement de travail. 

Comment puis-je créer un e-learning conforme aux WCAG avec les applications Articulate 360 ?

Lorsque vous comprenez quelles sont les directives importantes à mettre en œuvre, il est facile de rendre vos modules Storyline 360 et Studio 360 conformes aux WCAG. Vous pouvez lire dans le détail comment les modules Storyline 360 répondent aux exigences des WCAG aux niveaux A et AA ici, et voir comment concevoir un module accessible dans l’application issue de cet article.

Nous travaillons également sur des améliorations pour Rise 360, notre application auteur responsive, qui vous aideront à créer des modules conformes aux WCAG. Ces améliorations arrivent bientôt.

Toutes ces outils auteur sont disponibles avec un abonnement à Articulate 360. Vous pouvez lire notre FAQ sur l’accessibilité d’Articulate 360 pour plus de détails.

Lectures complémentaires

Vous recherchez plus de ressources liées à l’accessibilité ? Voici notre sélection :

Et n’oubliez pas de vous abonner au blog et de nous suivre sur Twitter pour obtenir des conseils utiles sur tout ce qui concerne le e-learning. Si vous avez des questions, veuillez les partager dans les commentaires.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

1 commentaire

Pingbacks

  1. […] le Référentiel général d’amélioration de l’accessibilité qui s’appuie lui-même sur les normes WCAG. Depuis octobre 2019, en cas de défaut de conformité aux exigences, les entreprises concernées […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*