Réseaux Articulate :

Articulate

Discussion du vendredi : comment travailler avec des graphistes de manière efficace ?

Discussion du vendredi : comment travailler avec des graphistes de manière efficace ?

Tout le monde n’a pas la chance de travailler avec des graphistes pour ses projets e-learning. Mais pour ceux qui ont cette opportunité (que ce soit des graphistes internes ou des freelances), j’aimerais savoir comment vous vous y prenez. Le brief projet se fait-il plutôt à l’oral ou à l’écrit ? Quelles informations mettez-vous dans ce brief ? À quelle étape du projet le graphiste intervient-il (la phase de storyboarding ou au moment de la production du module) ? Comment les concepteurs gèrent-ils leur relation avec le graphiste ?

Merci d’avance de vos réponses !

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

6 commentaires

  1. Juliette Follin ll y a 4 années

    C’est une crainte qui revient en effet souvent : combien de fois se dit-on qu’on ne s’est pas fait comprendre ou que l’autre ne sait pas exprimer ce qu’il souhaite ?

    Il n’y a pas de secret : le brief doit de préférence être oral et écrit et, au mieux, se faire sous la forme de dialogue où chacun expose ses idées. Concernant la forme, c’est souvent l’outil auteur qui l’impose car parfois, il faut indiquer des dimensions, d’autres fois non… Les graphistes doivent aussi avoir une vision globale du storyboard pour comprendre le contenu plutôt que de développer les visuels un à un, sans contexte autour.

    Les graphistes interviennent parfois dès le storyboard pour développer des personnages ou décors. Cela permet au client de bien visualiser ce qu’il y aura dans le module. Bien entendu, il est possible d’attendre le prototype et de rester schématique dans le storyboard mais pour des clients qui n’ont pas l’habitude du e-learning, c’est difficile de se projeter.

    Pour désamorcer la plupart des incompréhensions, faire la revue de la découpe des éléments graphiques est une étape à soigner. Faute de temps, cette étape n’est pas forcément possible du côté concepteur-réalisateur mais elle conditionne véritablement la bonne relation entre les personnes mobilisées sur un projet. Autre avantage : la demande de corrections ne se fait pas au compte-goutte mais lorsque le graphiste a encore le temps de travailler sur le projet.

    En effet, pour certains projets, entre le storyboard et la première livraison du module, le client valide les écrans du prototype mais pas forcément l’intégralité des graphismes. C’est une phase de validation en interne qui n’est pas forcément aussi formalisée que les allers-retours entre client/chef de projet. Pour cette raison, de notre côté, elle est désormais incontournable.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 4 années

      Merci pour ces super conseils, Juliette ! C’est sûr que c’est toujours une bonne idée d’avoir une trace écrite du brief. Mais comme c’est souvent difficile d’expliquer le style recherché qu’avec des mots, c’est une bonne idée de demander au client (que ce soit un client interne ou externe) de donner des exemples d’illustrations ou d’images qui représentent pour lui le résultat recherché.

  2. Ivana ll y a 4 années

    Comment travailler avec des graphistes de manière efficace ?
    En s’assurant qu’il y a toujours des gâteaux et des chocolats dans le bureau ! 🙂

    J’ai de la chance de travailler avec des infographistes dans mon équipe. Le fait d’expliquer à l’oral le message qu’il faut faire passer rend ma compréhension du sujet plus claire. Le fait de discuter ensemble me demande l’effort de préciser et concrétiser mon idée de départ.

    Quand c’est possible j’ai fait une liste des icones, schèmas, visuels à produire ou améliorer avec des exemples (les informations qui sont déjà présentes dans le storyboard) et ensuite l’échange commence…
    L’infographiste peut renvoyer à l’écrit ce qui a compris (pas obligatoire mais très utile pour les sujets difficiles: les processus compliqués, etc.) Elle /il intervient en général à la transition entre le storyboard et développement mais cela dépend vraiment de projet.

    Je trouve l’échange avec des infographistes très utile et enrichissante.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 4 années

      Haha oui les gâteaux et les chocolats fonctionnent assez bien j’imagine ! Mais c’est un peu plus compliqué pour ceux qui travaillent à distance. 😉

      La communication entre concepteur et graphiste en interne est souvent plus facile. Là où ça devient parfois compliqué, c’est quand il y a un client externe avec qui le graphiste n’est pas en contact direct. À mon sens, la solution se résume à supprimer l’intermédiaire ! Dans la plupart des cas c’est aussi simple que ça.

  3. lei ll y a 4 années

    A mon avis, le graphiste pourrait intervenir dès le début du projet lors qu’on fait le lancement du projet. ça lui permet d’obtenir le contexte du projet afin de trouver des idées aussi tôt au lieu de lui dire le jour : « tu fais ça pour moi aujourd’hui ».
    Le concepteur peut même faire la co-conception avec un graphiste afin de mieux se comprendre entre eux.

    Pour la façon de communication entre le concepteur et le graphiste, je suis plutôt pour « à l’oral ». C’est plus parlant et plus dynamique que « à l’écrit ». Donc finalement, ça rend la communication plus efficace. Concernant les informations dans le brief : le projet a pour quel but, combien de l’apprenant, de quels métiers sont-ils les apprenant, comment le module est-il scénarisé … Bref, on communique tout ce qu’il faut !

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 4 années

      Je suis d’accord que c’est mieux d’inclure le graphiste dans le projet au plus tôt possible. Je trouve la collaboration entre concepteur et graphiste très fructueuse ! Et je pense qu’effectivement une communication orale est nécessaire dans un premier temps, par contre à mon sens il est essentiel de garder une trace écrite également pour s’assurer que tout le monde se rappelle de ce qui a été dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*