Réseaux Articulate :

Articulate

Discussion du mardi : comment vous adressez-vous vos apprenants ?

Discussion du mardi : comment vous adressez-vous vos apprenants ?

Dans son livre, E-Learning and the Science of Instruction, Richard Mayer nous explique que les résultats de ses recherches suggèrent que les gens font plus d’effort pour comprendre quelque chose quand ils l’apprennent dans le cadre d’une conversation avec une autre personne. Il nous encourage donc à simuler ce type d’interaction dans nos modules e-learning pour mieux capter l’attention des apprenants et améliorer leur taux de rétention.

Pour faire un premier pas dans ce sens, vous pouvez appeler l’apprenant par son prénom (ex : Bonjour, Melanie ! Bienvenue au module…) ou le tutoyer au lieu de le vouvoyer.

Comment vous adressez-vous vos apprenants ? Par leur prénom ? Préférez-vous tutoyer ou vouvoyer vos apprenants ? Pour ceux qui ont déjà tutoyé leurs apprenants, quels retours avez-vous eu de leur part ?

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

2 commentaires

  1. isabelle ll y a 5 ans

    Tutoiement / Vouvoiement ; prénom / nom… tout cela, me semble-t-il va dépendre du secteur d’activités dans lequel on intervient et la « cible apprenante » majoritairement utilisatrice des modules.

    Dans tous les cas, en revanche, il est important de s’adresser à la personne de façon « conversationnelle » (je suis totalement d’accord avec Richard Mayer), ne pas laisser penser qu’une machine aurait pu répondre (une réponse de type « standardisée »). Le message doit permettre au récepteur de bien percevoir qu’un être humain a pris / prend le temps de comprendre SON message (en analogie avec la communication orale, je dirai a fait preuve « d’écoute active ») et qu’il a le souci de répondre de façon individualisée à la problématique / au questionnement posé(e).

    Dans un contexte d’apprentissage en ligne, il me paraît aussi important d’être réactif et de ne pas laisser des messages en souffrance. La réponse se doit d’être ni trop rapide (pour éviter le phénomène « ping-pong » qui polluerait le forum – par exemple – et la « réflexion » de l’apprenant), ni trop tardive (« allo, il y a quelqu’un dans la classe ? »). Et si la réponse à eu lieu en message privée, par exemple, il faut, à mon sens, mettre un mot visible de tous (« J’ai pris votre message en compte et je vous contacte directement ») pour encourager les suivants à participer en sentant une réelle dynamique collaborative sur la page.

    Enfin, l’animateur de la page doit, par l’écrit, instaurer une réelle proximité d’échanges, encourageant les interventions de tous et créer une émulation collective et participative. Répondre mais aussi questionner / renvoyer des questions ouvrant le sujet sont des bons moyens d’engager la « conversation ». N’est-il pas ? 😉

    Et, au fait, vous pensez quoi de l’utilisation des émoticônes dans les messages ?

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 5 ans

      Je suis entièrement d’accord avec vous, Isabelle ! En ce qui concerne l’utilisation des émoticônes, je suis un grand fan ! 😀 Je trouve que cela permet de donner le ton d’un message écrit, qui, sans émoticône, peut être interpreté de plusieurs manières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*