Réseaux Articulate :

Articulate

7 moyens d’incorporer de la vidéo dans votre module e-learning

7 moyens d’incorporer de la vidéo dans votre module e-learning

ÀAngelique_aizpitarte-v2 propos de l’auteur : Angélique Aizpitarte est responsable du contenu numérique au sein de l’entreprise Libcast, une plateforme d’hébergement en ligne professionnelle, spécialisée dans la diffusion de vidéos internes ou destinées à une audience restreinte.


On dit qu’en général, on retient 20% de ce qu’on entend, 30% de ce que l’on voit et 70% de ce que l’on entend et voit en même temps. Voilà une bonne raison pour utiliser des vidéos dans vos modules e-learning !

Si vous ne savez pas comment utiliser la vidéo de façon pertinente, cet article vous donnera des idées pour enrichir chaque partie de votre module e-learning.

En introduction : la vidéo d’accroche

Au début du module, votre objectif est de capter l’attention de l’apprenant et lui donner envie de poursuivre la formation. Commencer par une vidéo est un très bon moyen d’y arriver.

Dans cette première vidéo, commencez avec des informations étonnantes ou des questions ouvertes pour attirer l’attention de l’apprenant, puis expliquez en deux minutes maximum pourquoi les apprenants devraient suivre le cours (en leur montrant ce que le cours va leur apporter, par exemple), et comment va se dérouler la formation et les modalités d’évaluation.

Cliquez ici pour voir un exemple concret de cette approche créé pour présenter un MOOC sur les dynamiques des paysages.

Pour expliquer des concepts :

La partie théorique d’un module de formation permet de poser les bases du concept étudié. Pour optimiser l’assimilation des concepts, n’hésitez pas à utiliser du contenu audiovisuel. Regardons les différentes options qui s’offrent à vous.

La vidéo de cours :

Si votre cours en ligne reprend un cours en présentiel (c’est le cas, par exemple, des établissements scolaires qui proposent des formations continues en ligne), vous pouvez filmer le cours physique puis le proposer en ligne.

Un cours en présentiel dure rarement moins d’une heure. Or, les internautes ont une capacité d’attention moins importante. Afin de ne pas perdre leur attention, je vous conseille de découper votre vidéo en plusieurs parties, de l’enrichir en y ajoutant des documents, des images, des éléments interactifs et en multipliant les différents angles de vues afin de dynamiser le cours.

Cliquez ici pour voir un exemple de vidéo créée par HEC Paris.

La vidéo explicative :

Une vidéo explicative reprend en quelques minutes (pas plus de 4 minutes, afin de limiter la quantité d’informations et optimiser la rétention par l’apprenant) les concepts les plus importants de votre cours.

La vidéo explicative animée, largement utilisée par les entreprises pour présenter un produit, est efficace pour la rétention d’informations. Il est possible d’en réaliser soi-même avec des outils avec abonnement freemium tels que moovly ou powtoon.

Si vous désirez une vidéo plus élaborée, avec un rendu plus professionnel, vous pouvez faire appel à une agence d’animation mais ceci implique un coût plus important.

La vidéo explicative n’est pas forcément animée, vous pouvez par exemple, à l’aide d’une simple caméra et d’un micro :

  • Filmer un tableau blanc, dessiner et écrire les concepts dessus, accélérer la vidéo puis ajouter une voix-off
  • Filmer face caméra le professeur qui résume en quelques phrases les points importants du cours
  • Etc.

Pour montrer comment faire quelque chose : le tutoriel

Si votre module porte sur la prise en main d’un logiciel ou s’il a pour objectif d’enseigner à vos apprenants à faire quelque chose, ce type de vidéo peut apporter un vrai plus à votre cours.

Un tutoriel est une vidéo qui montre pas à pas comment faire quelque chose.

Cela peut être :

  • soit des manipulations à effectuer sur l’ordinateur, auquel cas vous pouvez faire une capture vidéo de l’écran
  • soit une tâche à effectuer, et dans ce cas vous pouvez filmer une personne en train de la réaliser

Souvent, mais pas toujours, les tutoriels sont accompagnés d’une voix-off qui explique ce qui est en train de se passer.

Pour montrer l’application dans la vie réelle : l’étude de cas

Comprendre comment un élément théorique s’applique dans la pratique est incontournable dans le processus d’apprentissage. Là encore, le contenu audiovisuel est un bon moyen pour illustrer des concepts appris au préalable.

L’application d’un concept avec un cas d’entreprise permet une meilleure compréhension du cours. Pour cela, vous pouvez par exemple réaliser une interview ou enregistrer le témoignage d’un représentant de l’entreprise.

L’idéal est d’illustrer les propos de l’entreprise avec des images de mises en situation en conditions réelles, mais vous pouvez également scénariser une situation réaliste et la filmer avec des acteurs .

Pour montrer plusieurs points de vue : le débat en live streaming ou en différé  

Afin de développer l’esprit critique de votre audience, vous pouvez organiser un débat entre plusieurs personnes. Celui-ci peut être organisé et filmé en amont, ou proposé en live streaming.

Si vous optez pour la version enregistrée, gardez à l’esprit que l’attention de votre audience sur une longue vidéo peut s’amenuiser au fil des minutes. Pour pallier cette baisse d’intérêt, je vous conseille de découper la vidéo par question ou sujet et de changer d’angle de vue régulièrement.  

Proposer le débat en direct est une option utilisée le plus souvent dans le cadre d’un MOOC car, dans cette forme d’apprentissage en ligne, les apprenants travaillent souvent simultanément, contrairement aux modules e-learning classiques où chaque apprenant suit le module quand il le souhaite. L’intérêt de cette option est qu’elle permet plus d’interactivité car les apprenants peuvent poser leurs questions en temps réel.

Évaluation du module : la vidéo interactive

Dans un module de formation en ligne, l’évaluation des connaissances se fait généralement sous forme de questionnaires avec des questions fermées, type vrai/faux ou à choix multiples. Mais là encore, vous pouvez utiliser la vidéo pour rendre vos évaluations plus ludiques.

On peut imaginer, par exemple, une forme d’évaluation où les questions sont posées par une voix-off ou par un professeur, puis que les réponses possibles s’affichent par-dessus la vidéo et l’apprenant doit faire son choix en cliquant. S’il clique sur la mauvaise réponse, il est renvoyé sur la partie du cours en question, ou bien la voix off / le professeur ré-explique cette partie en vidéo. S’il clique sur la bonne réponse, le quiz continue normalement.

Bien sûr, ces exemples sont donnés à titre indicatif mais ils vous donnent un bon aperçu des multiples possibilités de la vidéo dans les modules e-learning.

Si vous avez des commentaires, questions ou des suggestions à faire à propos de ce qui a été développé dans l’article, je vous invite à laisser un commentaire dans la zone ci-dessous. Je me ferai un plaisir de discuter avec vous de vos projets ou emplois de la vidéo en ligne dans vos modules e-learning !

3 commentaires

  1. Franck ll y a 12 mois

    Bonjour Angélique,
    bravo pour ce riche article.
    J’ai créé Poulayot Studios et je souhaite intervenir par rapport au paragraphe « La Vidéo explicative ».
    Je pense que 4 minutes c’est déjà énorme et il me semble qu’une vidéo explicative d’ 1minute 30 à 2 minutes 30 soit vraiment optimale.
    C’est vrai qu’il est très difficile de synthétiser certains sujets, d’autant plus que ça va vite: 350 mots, c’est peu, et c’est déjà plus de 2 minutes.
    Il faut vraiment saluer les logiciels tels que moovly ou powtoon, mais attention, si vous souhaitez vous mettre en avant avec une vidéo attrayante, il est préférable de faire appel à un professionnel.
    En effet, mieux vaut pas de vidéo qu’une mauvaise vidéo.
    C’est votre image qui en prendrait un ( sale ) coup.
    Franck

  2. Fabrice ll y a 12 mois

    Bonjour,
    Merci pour ce topo. Quelles solutions techniques pour « la vidéo interactive » ? On peut faire ça avec Storyline ?

    Merci,
    Fabrice

    • Allison LaMotte ll y a 12 mois

      Bonjour Fabrice ! Oui, on peut faire de la vidéo interactive avec Storyline en utilisant des calques, des boutons (pour renvoyer vers les calques) et des déclencheurs (pour mettre en pause la vidéo si besoin).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*