Réseaux Articulate :

Articulate

Discussion du vendredi : comment faites-vous pour mesurer le succès de vos modules e-learning ?

Discussion du vendredi : comment faites-vous pour mesurer le succès de vos modules e-learning ?

Souvent la mise à disposition du module sur la plateforme LMS signale la fin du projet e-learning. Mais si vous vous arrêtez là, comment savoir si le projet est réussi ou non ? Si vous avez fait une analyse des besoins au début de votre projet, alors vous avez tout intérêt à évaluer l’efficacité de votre module à la fin pour savoir si les objectifs de performance ont été atteints. Ces informations vous aideront à améliorer non seulement le module en question, mais également les prochains modules que vous développerez.

Dans le e-learning, le modèle d’évaluation de la formation de Kirkpatrick est la référence en la matière. L’avez-vous déjà utilisé ? Si oui, quels résultats avez-vous obtenus ? Avez-vous trouvé ces informations utiles ?

Dans l’attente de vos réponses !

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

6 commentaires

  1. Olivier ll y a 5 ans

    Malheureusement je dois dire que je fais partie de ceux qui s’arrêtent à la mise en ligne du module. Je sais que je devrais aller plus loin, mais je n’ai tout simplement pas le temps ! Parmi les autre lecteurs y a-t-il des gens qui font une vraie analyse de l’efficacité de leurs modules e-learning ?

    • Juliette Follin ll y a 5 ans

      Il est vrai que lorsque l’on produit des modules en agence pour des clients (en tant que développeur/réalisateur/intégrateur e-learning, rayez la mention inutile :)), l’étape de l’évaluation semble lointaine car d’autres personnes se chargent de cet aspect, et c’est souvent l’architecte pédagogique ou le chef de projet qui accompagne. Dans certains cas, la mise en ligne est aussi un aspect sur lequel le développeur fournit seulement les fichiers nécessaires à l’envoi au LMS.

      • Auteur
        Allison LaMotte ll y a 5 ans

        C’est sûr que cela s’applique surtout à ceux qui développent des modules pour des formations en interne. Mais en tant que prestataire, vos clients vous demandent-ils de les accompagner dans cette démarche ? Ou pas du tout ?

  2. Juliette Follin ll y a 5 ans

    Il arrive que des clients demandent un accompagnement spécifique, qui est davantage technique à mon avis mais c’est l’affaire de notre expert LMS et de nos chefs de projet. L’équipe de production reçoit davantage des feedbacks des chefs de projet et adaptent leurs modules et leurs méthodes de conception pédagogique en conséquence. L’analyse des besoins permet déjà de cibler ce qui doit être mis en avant ou non et au fil des modules produits, les clients sont de plus en plus satisfaits ! C’est tout un travail d’accompagnement du client à l’e-learning, mais c’est un autre débat 🙂

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 5 ans

      D’accord, je vois ! C’est dommage que l’évaluation ne fasse pas partie du processus, vu l’importance ! Je serais intéressée de savoir si vos clients le font en interne ou si cette étape est complètement inexistante. Ce serait dommage !

  3. Bonjour à tous,

    Je partage avec vous mon expérience. Je travaille depuis 10 ans avec un centre de formation professionnelle. Cela signifie une organisation et des moyens qui permettent de mettre en place des systèmes d’évaluation complets qui sont de toute manière une obligation de qualité pour les apprenants et pour les orgnismes certificateurs. C’est à mes yeux la Rolls de l’évaluation mais elle permet d’illustrer le modèle de Kirkpatrick.

    Cas 1 : Utilisation de module elearning dans le cadre de classe inversée dans des formations diplômantes
    – Jour 1 : la journée est dédiée à de l’auto-formation. Le stagiaire consulte les modules elearning (fait avec Storyline) sur la thématique de la session de formation. Il réalise des quiz d’auto-évaluation. Il doit également effectuer des activités d’apprentissage pour préparer le jour 2 par exemple une présentation individuelle ou en groupe, un cas pratique à préparer.
    – Jour 2 : la journée est en face à face avec le formateur. Le groupe revient sur les contenus du J1, pose les questions et reviens sur les activités qui étaient à préparer/réaliser.

    Nous avons donc ici plusieurs niveaux d’évaluation : le J1 l’apprenant s’auto évalue avec des exercices / quiz après avoir consulté les contenus de formation. Le J2, le formateur évalue en face à face les savoirs et savoir-faire acquis. Il peut approfondir les sujets ou revenir sur les points à consolider. Nous sommes donc sur l’aspect évaluation formative.
    A la fin de session, les stagiaires évaluent la qualité du module avec une fiche d’appréciation en ligne (atteinte des objectifs pédagogiques, qualité des contenus, etc.). Le module est également évalué avec un examen (évaluation sommative) puisque nous sommes dans des formations diplômantes !

    Cas 2 : Utilisation de module elearning dans le cadre de formation 100% à distance
    Dans ce cas, les modules d’auto-formation réalisés sous Storyline sont utilisés comme apport en contenus. Ils sont suivis systématiquement d’activités d’apprentissage qui permettent aux apprenants de mettre en pratique les savoirs et savoir-faire dans des études de cas, des exercices ou des simulations. Les activités se passent en groupe ou individuellement. Elles sont en suite postées sur une plate-forme de formation et visibles par tous.
    Le formateur effectue des retours sur les différentes productions ou dans certains cas, nous utilisons l’évaluation par les pairs. Tout cela est rendu possible grâce à la plate-forme LMS (ici Moodle).

    Nous avons dans ce type de formation plusieurs niveaux d’évaluation :
    – En début de formation : le stagiaire complète une fiche d’auto-évaluation pour évaluer son niveau initial.
    – Durant la formation, le stagiaire réalise des quiz d’auto-évaluation suite à la consultation des modules d’auto-formation (fait avec Storyline).
    – Puis le stagiaire réalise individuellement ou en groupe les activités d’apprentissage qui font l’objet de retour par les pairs ou le formateur (évaluation formative).
    – A la fin de la formation, le stagiaire réalise un examen en ligne (évaluation des savoirs dans un test type quiz puis évaluation des savoir-faire sur un cas pratique corrigé par le formateur)
    – A la fin de la formation, le stagiaire remplit de nouveau la fiche d’auto-évaluation de début de formation et compare à son niveau initial pour mesurer la progression.
    – Dans certains projets, une enquête à + 6 mois est réalisée pour identifier les gains de la formation dans son activité professionnelle.

    A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*