Réseaux Articulate :

Articulate

Discussion du vendredi : dans la peau d’un pro du e-learning

Discussion du vendredi : dans la peau d’un pro du e-learning

Pour les personnes extérieures au monde du e-learning, le travail de concepteur pédagogique peut paraître un peu abstrait. Je me suis dit que l’on pourrait apporter plus de clarté pour ceux qui veulent en savoir plus en partageant des informations sur notre quotidien.

En ce qui me concerne, quand j’étais conceptrice e-learning, je jonglais avec plusieurs projets en même temps. Chaque projet était à un niveau d’avancement différent, ce qui faisait que je pouvais être amenée à faire de la conception (réfléchir au plan du module, écrire le scénario et les textes…), de l’intégration (insérer des images, du son, synchroniser les animations avec la voix-off…) et du contrôle qualité (tester le module dans différents environnements pour vérifier son bon fonctionnement) dans une même journée.

En tant que chef de projet e-learning, j’avais également des journées bien remplies et souvent avec des tâches très variées : lancements de projet avec des clients, réunions internes avec l’équipe de production, création de planning projet, appels clients, création de fichier sur la méthodologie, suivi de production… et plus encore !

Vous êtes concepteur pédagogique ? Chef de projet e-learning ? Vous êtes formateur mais vous créez également des modules en ligne ? Parlez-nous de ce que vous faites au quotidien et racontez-nous votre journée type !

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

8 commentaires

  1. Je commence ma journée par le contrôle qualité du travail de la veille. Je repère et corrige, à tête reposée, les éventuelles erreurs ou oublis de la production à livrer : le livrable. C’est un état concret d’un module e-learning (storyboard, version du module avec les voix de synthèse, version avec les voix de comédiens, etc.). Je transmets le livrable au chef de projet pour vérification avant d’être envoyé au client pour validation. Ensuite je continue avec les tâches de conception pédagogique qui me demandent le plus de concentration, le matin est idéal 🙂 Je me réserve les tâches d’intégration pour l’après-midi. Parfois, je suis sollicité pour m’occuper de plateforme LMS. Pour éviter d’être déconcentré, je prévois des moments bien précis pour m’occuper des emails ou pour les rendez-vous téléphoniques. A la fin de certaines journées, j’aime prendre un moment pour faire de la veille pédagogique et technologique. Je prends soin de faire des pauses courtes mais régulières pour m’aérer l’esprit. Et en fin de semaine, j’essaie de participer à la discussion du vendredi sur des sujets toujours très intéressants. Et votre journée ?

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 5 ans

      Une journée bien pleine et optimisée pour une productivité maximale !

  2. isabelle ll y a 5 ans

    Dans mon activité passée (plus en lien avec cette discussion du vendredi), en tant que chef de projet interne (et foncièrement conceptrice péda dans l’âme), les matinées étaient plutôt consacrés au suivi des dossiers / indicateurs quantitatifs (les gros cailloux pour moi qu’il valait mieux mettre en premier dans le vase). Puis j’enchaînais par les rdv (souvent téléphoniques au quotidien) et réunion avec la hiérarchie ou les clients.
    L’après midi était plutôt consacré aux travaux purement pédagogiques. Individuellement, j’allais voir les concepteurs pédagogiques pour faire un point d’échange sur leur activité, leur blocage, leur questionnement sur le projet en cours en conception, « brainstormer » avec eux pédagogiquement.
    Nous essayions le plus souvent de faire de petits points « daily-scrum » avec toute l’équipe de conception pédagogique et échanger (rapidement) sur les activités de chacun et leurs besoins. Cela engage le travail d’équipe, la communication entre les services (une fois par semaine sont invités ceux des autres services : audiovisuelle / informatique / graphiste…), et fluidifie le « workflow » de production.
    Je passais aussi du temps en soutien à l’équipe et participais au recettage des productions avant leur publication (notre ligne directrice « quali » : prévoir des relectures / tests croisées pour chaque projet)
    Et au milieu de tout cela, s’intercalaient les autres fonctions transverses dues à la direction pédagogique d’un OF… (recrutement des intervenants, ingénierie sur les projets futurs, formation auteur / tuteurs / …)
    Là aussi des journées bien remplies 🙂

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 5 ans

      Ah oui ça me parle tout ça ! C’est sûr qu’en tant que chef de projet, on ne s’ennuie pas. Merci d’avoir partagé avec nous votre expérience, Isabelle ! 🙂

  3. V ll y a 5 ans

    Bonjour Allison, Je suis chargée de formation et conceptrice pédagogique de modules e-learning : je conçois le synopsis avec le ou les expert(s) dans le domaine du module à développer. Une fois ce synopsis validé, je travaille sur le story-board, c’est l’étape cruciale qui permet à l’expert d’avoir une visibilité du module tel que je l’imagine . Pour ma part, je suis en charge de la conception pédagogique, de la recherche/création d’illustration, de l’enregistrement des voix-off (je me suis aménagé un studio d’enregistrement dans un bureau), de la synchronisation et de la publication du module. Etant administratrice de notre LMS, je charge moi-même le module et fais les contrôles qualité (tests à partir de tablette par exemple). Comme le souligne Philippe, il est préférable d’effectuer les contrôles à tête reposée, c’est pourquoi je me réserve un créneau en début de matinée pour procéder aux contrôles de ce qui a été réalisé la veille.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 5 ans

      On dirait que vous êtes impliquée à chaque étape du projet, ce qui est super car ça permet d’avoir une vison d’ensemble. Et également de développer des compétences variées ! Merci d’avoir partagé tout cela avec la communauté. 🙂

  4. Juliette Follin ll y a 5 ans

    Mon travail de conceptrice-réalisatrice correspond à la description de l’article, avec quelques facettes en plus. Nous utilisons de nombreux outils auteur et nous formons les uns les autres pour partager la connaissance.

    Pour favoriser le travail en équipe, nous créons ainsi des fiches de réalisation pour les projets où de nombreuses personnes vont intervenir. Quand il nous reste du temps dans la journée, on peut aussi rédiger de la documentation sur les outils auteur. Il nous arrive aussi de le faire en anglais comme nous sommes basés en France, en Belgique et aux Pays-Bas 🙂

    Nous passons aussi pas mal de temps à échanger pour trouver de nouvelles solutions. Certaines personnes de l’équipe de production se sont aussi engagées à travailler pour des aspects de communication. C’est vraiment un plus de travailler dans une PME de ce type où il y a de nombreuses possibilités d’évolution et d’amélioration 🙂

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 5 ans

      C’est clair ! Ça fait évoluer d’avoir la possibilité de toucher à tout 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*