Réseaux Articulate :

Articulate

4 choses sur l’intelligence artificielle que tout créateur e-learning doit connaître en 2023

4 choses sur l’intelligence artificielle que tout créateur e-learning doit connaître en 2023

L’intelligence artificielle (IA) n’est pas un terme nouveau. Mais le buzz autour de ce sujet a explosé ces derniers temps, en grande partie grâce à la popularité des outils de génération de contenu comme ChatGPT et DALL-E. Avec leur capacité à générer rapidement des réponses personnalisées, des histoires, des illustrations et bien plus encore simplement à partir d’une brève description, il n’est pas étonnant que tant de personnes se soient mises à jouer avec cette nouvelle technologie. Et ces outils ont également poussé beaucoup de personnes à réfléchir à la manière dont elles pourraient utiliser l’intelligence artificielle dans leur travail.

Pour ceux d’entre nous qui travaillent dans des domaines utilisant la technologie comme le e-learning, les signes sont clairs : l’IA prendra de plus en plus de place dans notre monde au cours des prochaines années. Ce qui est moins évident, c’est de savoir comment cela se fera en pratique.

Si vous êtes novice dans l’utilisation de l’intelligence artificielle et que vous trouvez cela déroutant ou stressant, cet article est là pour vous aider ! Vous découvrirez ce qu’est l’IA, comment les professionnels du e-learning l’utilisent actuellement dans leur travail et comment vous pouvez guider votre organisation dans l’utilisation stratégique de cette technologie.

1. C’est quoi l’intelligence artificielle ?

Le terme « intelligence artificielle » remonte au moins aux années 1950 et sa définition est large : on peut la définir comme la capacité des machines à effectuer des tâches que nous associons généralement à l’intelligence humaine, comme la résolution de problèmes et la prise de décision.

Cela signifie-t-il que les outils d’IA sont intelligents au même titre que les humains ? Non, mais ils peuvent raisonnablement bien faire semblant dans des situations bien précises. Par exemple, un jeu d’échecs alimenté par IA comme Deep Blue peut jouer exceptionnellement bien à ce jeu. Mais contrairement aux humains, il ne peut pas appliquer ces mêmes compétences en résolution de problèmes dans d’autres contextes.

2. Comment fonctionne l’IA ?

Avez-vous déjà tapé quelques lettres dans la fenêtre de recherche d’un site Web pour que celle-ci remplisse automatiquement le reste du nom du produit que vous recherchiez ? Ou avez-vous déjà commencé à travailler sur un texte et demandé à votre téléphone de vous suggérer des options logiques pour le mot suivant de votre phrase ? Alors félicitations ! Vous avez interagi avec l’IA, même si vous ne vous en êtes peut-être pas rendu compte !

Ces approches d’IA prédictive utilisent des informations provenant de vastes bases de données pour faire des suppositions éclairées sur l’avenir. Elles ne peuvent rien créer de nouveau, mais elles peuvent être utiles dans des situations où les modèles du passé fournissent de bons indices sur les choix ou les comportements futurs.

Cependant, le buzz actuel sur l’IA se concentre davantage sur une catégorie différente : l’IA générative. Cette approche analyse également d’énormes quantités de données pour rechercher des modèles et des réponses communes. Mais elle utilise ensuite les connexions trouvées pour générer du nouveau contenu, tel que du texte, des images, des vidéos ou du code. Que signifie cette différence dans le monde réel ? Les IA prédictives peuvent suggérer automatiquement le mot « chocolat » après que vous ayez tapé « gâteau » ou indiquer à une boutique en ligne que les personnes qui achètent du chocolat pour la pâtisserie sont également susceptibles d’acheter un moule à gâteau. Mais l’IA générative peut créer pour vous une nouvelle recette de gâteau au chocolat basée sur toutes les recettes vues auparavant. Les gens trouvent souvent l’IA générative intrigante car elle est facile à utiliser et crée du contenu rapidement. Mais elle a aussi des limites, car elle s’appuie fortement sur de vastes bases de données et sur des statistiques.

Vous souhaitez approfondir davantage le fonctionnement de l’IA générative ? Regardez cette vidéo explicative.

Quel que soit le type d’IA avec lequel vous travaillez, il est important de noter que même si ces outils semblent comprendre les informations de la même manière que les humains, ce n’est pas le cas. Ils recherchent simplement des modèles de données pour déterminer la réponse la plus probable aux demandes. Par exemple, si vous demandez à ChatGPT quoi servir lors de la fête d’anniversaire de votre enfant et qu’il recommande des muffins et des bonbons, ce n’est pas parce qu’il sait que les enfants adorent ça ni même parce qu’il comprend ce qu’est une fête d’anniversaire. Il a seulement noté que les mots « muffins » et « bonbons » sont souvent associés aux mots « fête d’anniversaire d’enfant ». Cette reconnaissance des répétitions peut faire beaucoup, mais l’IA peut toujours commettre des erreurs et partager sans le savoir des informations incorrectes. C’est donc une bonne pratique de toujours vérifier le contenu généré par IA pour déceler les inexactitudes.

3. L’IA va-t-elle me remplacer au travail ?

Parlons à présent du sujet qui fâche. L’IA va-t-elle vous voler votre travail ? Pour la plupart des personnes qui travaillent dans le e-learning, la réponse est probablement non. À première vue, la vitesse à laquelle les outils d’IA actuels peuvent générer du contenu semble être une menace possible. Mais la réalité est que les créateurs de modules comme vous font bien plus que simplement produire puis distribuer du contenu. Concevoir un module e-learning efficace signifie s’assurer que le contenu brut est transformé en expérience d’apprentissage engageante. C’est un travail créatif qui ne peut s’appuyer que sur votre expertise en e-learning et sur une compréhension approfondie des besoins de vos apprenants et de votre organisation.

Cela dit, les partenaires commerciaux et les clients ne sont pas toujours conscients des subtilités liées à la conception d’un module e-learning efficace. Ainsi, même s’ils comprennent les limites de l’IA actuelle, ils ne réalisent peut-être pas combien d’aspects de la création de modules ne peuvent pas être pris en charge de manière autonome par l’intelligence artificielle. C’est un domaine dans lequel vous pouvez ajouter de la valeur ! Vous êtes dans une position unique pour guider vos partenaires sur ce que l’IA signifie réellement pour le monde du e-learning. Vous pouvez identifier les domaines dans lesquels elle a le meilleur potentiel et mettre en lumière toutes les façons dont les créateurs comme vous garantissent que le résultat final a un véritable impact sur les apprenants.

L’IA est peut-être la tendance actuelle qui a le plus d’impact sur l’apprentissage et le développement. Mais défendre la valeur que nous apportons à nos organisations et à nos apprenants a toujours été crucial dans ce que nous faisons. 

4. Comment les professionnels du e-learning utilisent-ils l’IA actuellement ?

De nombreuses personnes dans notre domaine ont expérimenté ces outils et partagent leurs résultats. Grâce à leur travail, nous disposons d’une multitude d’idées sur la façon dont les outils d’intelligence artificielle actuels peuvent s’intégrer dans les flux de travail e-learning, notamment :

  • La génération d’idées : résumer les idées courantes sur un sujet, fournir des conseils sur les grandes lignes et les formats des contenus standards, suggérer des flux d’informations possibles et même vous aider à surmonter le syndrome de la page blanche en vous donnant des idées sur lesquelles ne pas écrire.
  • Tâches administratives : prendre des notes de réunion et les résumer, intégrer des informations provenant de plusieurs outils pour simplifier l’enregistrement de réunions, rédiger des réponses courantes par e-mail, fournir des suggestions pour mieux organiser votre temps, résumer de longs documents ou e-mails et rationaliser les processus de déplacement de contenu d’un format à un autre.
  • Recherche et rédaction : résumer de grandes quantités de recherches ou de contenus, aligner votre  style d’écriture sur le style de la marque qui vous emploie ou sur un ton souhaité, suggérer des modifications pour améliorer la grammaire et la lisibilité, et créer la première ébauche d’un contenu de base.
  • Édition et génération de médias : générer des idées de médias et des mises en pages de modules basiques, automatiser des tâches simples d’édition multimédia telles que la suppression des bruits de fond ou des erreurs, améliorer les images d’archives et générer des vidéos face caméra.
  • Prise en charge des fonctionnalités e-learning avancées : fournir des commentaires personnalisés sur les réponses libres des apprenants, jouer un rôle simple dans un jeu de rôle numérique interactif, prendre en charge la fonctionnalité de chatbot et aider à écrire ou à dépanner du code simple pour améliorer les modules.

Le mot de la fin

Vous maîtrisez désormais les bases de l’intelligence artificielle ! Mais comme pour toutes les technologies qui se développent rapidement, il est utile de garder un œil sur la façon dont l’IA va évoluer au fil du temps, à la fois pour vous aider à faire des choix stratégiques pour vous-même et pour pouvoir également conseiller votre entreprise sur la façon de faire.

Vous ne savez pas comment organiser votre veille sur l’intelligence artificielle ? Les webinaires gratuits proposés par des professionnels de l’apprentissage et le développement (L&D en anglais pour Learning and Development) et les fournisseurs d’outils d’intelligence artificielle sont un moyen pratique de rester au courant des nouveautés. Suivre des experts en IA sur les réseaux sociaux peut vous permettre de toujours rester à la pointe des évolutions du secteur, tout comme suivre les experts e-learning qui utilisent ces outils. La lecture régulière de blogs et de magazines sur le thème peut vous permettre de mieux comprendre l’avenir de l’IA. Et les livres blancs et les ebooks du domaine sont également des sources d’informations utiles.

Vous souhaitez en savoir plus sur les technologies et les approches qui peuvent vous aider à créer des modules e-learning plus efficaces ? Abonnez-vous au blog pour recevoir les dernières inspirations et informations sur le e-learning directement dans votre boîte de réception. Vous pouvez également nous trouver sur X. Et si vous avez des questions, posez-les dans les commentaires.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

4 commentaires

  1. Corinne ll y a 5 mois

    Merci Allison pour cet article très bien vulgarisé, traitant d’un sujet passionnant. Pouvez-vous me dire où je peux retrouver la version anglaise si vous l’avez produit en anglais également ? En effet, je cite souvent les excellents articles que vous produisez dans notre communauté des professionnels du learning de notre entreprise.

  2. Thouraya ll y a 4 mois

    Bravo pour cet article qui contient vraiment le nécessaire à diffuser ces derniers temps.
    Les gens qui ont juste une idée sur l’IA, appréhendent et ont peur de son impact sur la position humaine, alors qu’il est possible que ça soit un atout pour l’humain, si nous savons très bien comment, quand et pourquoi l’utiliser.
    Ca reste un outil qui essaye d’imiter le raisonnement humain, mais qui ne le remplacera jamais.
    Merci Allison.

    • L’équipe Articulate ll y a 4 mois

      Merci Thouraya pour ce partage, bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*