Réseaux Articulate :

Articulate

Discussion ouverte du mardi : la démarche qualité

Discussion ouverte du mardi : la démarche qualité

Les discussions ont tellement de succès que nous avons décidé d’en faire plusieurs par semaine. Désormais, nous lancerons des discussions tous les mardis et vendredis ! N’hésitez pas à me faire parvenir vos idées de discussion par e-mail.

Aujourd’hui je vous propose de discuter d’un sujet trop souvent négligé ou qu’on ne traite qu’en dernier : la qualité.

À mon sens, la qualité doit être au centre de nos préoccupations tout au long du projet. Mais comment évalue-t-on la qualité d’un module ? De nombreux éléments contribuent à la qualité d’un module, y compris :

  • la pédagogie : les activités pédagogiques choisies permettent-elles aux apprenants d’atteindre les objectifs ?
  • l’ergonomie : est-il facile à naviguer ?
  • le fonctionnement : existe-t-il des bugs (vidéos qui ne démarrent pas, liens qui ne renvoient pas vers la bonne page, audios se répétent, etc.) ?
  • le style d’écriture : le style et le ton de l’écriture correspondent-il au sujet ? Emploie-t-on le même ton et style d’écriture dans tout le module ?
  • l’orthographe : reste-t-il des espaces en trop ou des fautes de frappe dans le texte ?
  • le graphisme : le style graphique correspond-il au sujet ? Est-il cohérent dans tout le module ?
  • la voix-off : est-elle agréable à écouter ?

Bien entendu, cette liste n’est pas définitive, mais cela donne déjà une idée de ce que l’on entend par « qualité ».

Même si j’essaie de garder en tête tous ces éléments lors de la conception d’un module e-learning, je demande toujours à quelqu’un d’autre d’examiner mon projet à la fin de chaque étape. Ce regard neuf a pour moi une valeur inestimable et fait souvent la différence entre un « bon » module et un « très bon » module.

Et vous ? Faites-vous relire votre travail systématiquement par quelqu’un d’extérieur au projet ? Quels éléments apparaissent sur votre « checklist » qualité ?

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

5 commentaires

  1. Vanessa ll y a 3 années

    Moi j’utilise PowerPoint pour faire mes storyboard car mes clients savent l’utiliser et peuvent faire les modifications directement, ce qui me fait gagner du temps. Ensuite, je l’importe dans Storyline pour faire la réalisation du module.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 3 années

      C’est une très bonne idée d’utiliser PowerPoint puis de l’importer dans Storyline!

  2. Sébastien Greffet ll y a 3 années

    Effectivement, j’aime bien utiliser PowerPoint ou Word que tous le monde connaît.

    Pour la validation, je préfère toujours que ce soit une personne qui ne travail pas sur le module et qui sera donc intransigeant sur les fautes et erreurs observées. La qualité est point primordiale qui fait la différence entre un module bâclé et un module proprement terminé.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 3 années

      Je suis tout à fait d’accord, il est essentiel d’avoir le regard d’une personne extérieure. Comment peut-on faire dans le cas où on travaille seule et on n’a pas d’équipe vers laquelle on peut se tourner ?

  3. Nicole Legault ll y a 3 années

    À mon avis pour assurer la qualité du module il faut faire un bétatest avec un groupe d’utilisateurs. Une fois que le module est terminé à 95%, je fais un test avec 3-4 apprenants avec différents niveaux de compétences informatiques. Pendant le test j’enregistre les apprenants avec une caméra ou un logiciel d’enregistrement d’écran dans le but d’identifier s’ils recontrent des problèmes, ou s’il y a des endroits ou les apprenants hésitent, ne savent pas comment avancer, etc. Je leur fournis aussi un questionnaire avec des questions comme, par exemple : Y avait-il des endroits ou tu n’étais pas certain comment avancer ? As-tu remarqué des problèmes de navigation ? Avec toutes ces infos, je peut voir si des changements sont nécessaires. Avec un de mes projets j’ai vu que 3 personnes sur 4 ne savaient pas comment avancer sur une diapo, donc, j’ai compris qu’il fallait changer la navigation pour que ce soit plus clair. Pour moi, ce type de test a une valeur inestimable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*