Réseaux Articulate :

Articulate

Discussion ouverte du mardi : objectifs mesurables

Discussion ouverte du mardi : objectifs mesurables

La plupart des concepteurs pédagogiques sont d’accord sur le fait qu’il faut établir des objectifs pédagogiques mesurables afin de s’assurer que les apprenants arrivent à les atteindre.

Et pourtant, je vois encore passer beaucoup de modules dans lesquels les objectifs commencent ainsi : « À la fin du module vous comprendrez… » Comment peut-on savoir si l’apprenant a réellement compris quelque chose ?

Comment peut-on arriver à transformer ces objectifs vagues en objectifs mesurables ? Personnellement, je me réfère à la taxonomie de Bloom pour trouver les verbes qui permettent de décrire l’action que je souhaite voir l’apprenant accomplir. Ainsi, « comprendre » devient « reconnaître » ou « classer », par exemple. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à créer une évaluation qui permette de vérifier ces compétences !

Et vous ? Utilisez-vous systématiquement des objectifs mesurables dans vos modules ? Comment faites-vous pour transformer des objectifs vagues en objectifs mesurables ?

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

5 commentaires

  1. Audrey ll y a 3 années

    Je suis tout à fait d’accord ! Par contre, j’ai parfois du mal à expliquer le concept des objectifs mesurables à mes clients. Même quand j’essaie de leur expliquer le pourquoi du comment, ils ne comprennent pas toujours. Avez-vous des astuces pour arriver à leur faire comprendre l’intérêt ?

  2. SUO ll y a 3 années

    Allison, je ne sais pas si j’ai bien compris ce qui s’appelle objectifs mesurables, est-ce que « à la fin de ce module vous comprendrez 1.xxxx. 2.xxxx. 3.xxxx. » peut être considéré comme des objectifs mesurables?
    Sinon, en général, on peut mettre des objectifs dans les différents chapitres?

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 3 années

      Tant que l’on a le mot « comprendre » les objectifs ne sont pas mesurables car il n’y a aucun moyen de savoir si quelqu’un a réellement compris quelque chose. Il faut reformuler les objectifs pour qu’ils soient plus concrets et donc mesurables.

  3. Julien Theler ll y a 3 années

    Voila un sujet intéressant ! Les formateurs que nous sommes prêtent une grande attention à ces fameux objectifs pédagogiques, mais c’est un challenge perpétuel. Si les clients et SME sont très motivés pour la rédaction de contenu de cours et de quiz d’évaluation, ils n’ont généralement pas du tout pensé à cette étape de définition des objectifs. Au mieux elle surprend, au pire elle est vue comme un frein retardant le début où l’on se met à travailler sur le contenu « pour de vrai ». Commencer à évoquer une taxonomie ou débattre sur les distinctions entre « savoir », « savoir-faire » et « savoir-être » n’arrange en rien les choses.

    Pour rendre les choses plus naturelles, j’approche généralement ce problème sous un angle plus terre-à-terre : « Qu’est-ce que vos employés devront savoir faire mieux, et que devront-ils savoir faire en plus ? ». De là, la méthodologie consiste à répondre aux questions suivantes :
    1. Définition du contexte : qu’est-ce que vos employés devront savoir faire mieux, et que devront-ils savoir faire en plus ?
    2. Définition des objectfifs : quels changements de comportement/nouveaux comportements sont nécessaires pour atteindre ce but ?
    3. Définition du contenu : quelles informations faut-il leur donner pour les y aider ?

    De cette manière, la définition des objectifs est plus naturelle et bien acceptée par l’expert. C’est essentiel : une fois d’accord sur ces objectifs, cela donne plus de poid lorsqu’on doit lui conseiller de renoncer à mettre certaines informations dans le module car elles ne servent pas l’objectif de celui-ci. Cela permet également d’introduire le module en parlant d’objectifs appliqués plutôt qu’une sorte de todo list du type « connaitre X informations sur cela, pouvoir trier des informations, etc ». De plus en plus, j’ai l’impression que ces objectifs formulés SMART de manière très stricte sont plus un outil de conception que de communication, en tout cas lorsque l’on travaille sur des modules courts (10 à 30 minutes).

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 3 années

      Merci pour ces explications très pertinentes, Julien ! J’aime beaucoup votre manière de rendre les choses plus concretes pour les experts qui sont sans doute moins sensibilisés au principe d’objectifs mesurables.

      C’est clair que c’est plus facile d’arriver à convaincre à l’expert qu’il faut enlever certaines infos quand il voit clairement que ça ne colle pas avec les objectifs que lui-même a fixé. Très bonne remarque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*