Réseaux Articulate :

Articulate

Discussion ouverte du vendredi : les modules réglementaires

Discussion ouverte du vendredi : les modules réglementaires

Dans un monde parfait, chaque module e-learning permettrait de répondre à un vrai besoin des apprenants, mais dans le monde réel ce n’est pas toujours le cas. Le cas le plus courant est celui des modules réglementaires (ou « compliance »).

Dans certains domaines, notamment celui de la santé, les entreprises sont obligées de former leurs employés aux réglementations, qui sont parfois les mêmes d’une année sur l’autre. Les apprenants redoutent souvent ce type de formation pour plusieurs raisons :

  • c’est obligatoire
  • ils ne voient pas d’intérêt personnel à apprendre ces informations
  • ils ont déjà suivi la même formation l’année précédente

Si les apprenants sont démotivés avant de suivre la formation, le risque de décrochage est très élevé. Mais cela veut-il dire que les formations réglementaires sont vouées à l’échec ? Pas forcément. Pour les rendre plus stimulantes :

  • adoptez une approche de storytelling. En créant un scénario basé sur le contexte de vos employés, ils pourront plus facilement comprendre dans quelle mesure les informations s’appliquent à leur travail quotidien.
  • utilisez des visuels attrayants pour séduire vos apprenants.
  • ne gardez que l’essentiel et mettez le reste dans un PDF.

Avez-vous déjà créé des modules réglementaires ? Comment avez-vous faire pour les rendre plus « fun » ?

J’ai hâte d’entendre vos idées !

Et n’oubliez pas de m’envoyer vos idées de sujets pour les prochaines discussions.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

10 commentaires

  1. Sébastien Greffet ll y a 6 ans

    Reprendre le contexte de l’apprenant en effet est une bonne idée. Mais aussi pourquoi pas créer une mise en situation loufoque ou complètement hors du cadre de l’utilisateur qui pourra l’amener à voir autrement le sujet.

    Je me souviens d’un eLearning sur la corruption, la personne avait tourné un film noir style année 50 avec plusieurs embranchements, tout en montrant efficacement les risques et peines encourus par la corruption, le résultat étant vraiment prenant. Toutes les personnes dans la salle étaient « scotchées » par le module. Nous nous attendions presque à voir débarquer Bogart…

    Nous comprenions très bien le sujet et les objectifs étaient respectés. Mission impossible accomplie ! 🙂

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 6 ans

      C’est une super idée ! Rien qu’à en entendre parler, ça me donne envie de le suivre. D’ailleurs, c’est en accès libre quelque part sur le Web ?

    • Oui ça a l’air très sympa à suivre. L’idée de créer un décalage entre les attentes des apprenants et le style de la formation est indispensable lorsqu’on a la possibilité de le faire.

      J’imagine qu’on peut aussi gamifier la formation en utilisant de éléments de jeux vidéos tout en reliant cela à des vraies récompenses. Je n’ai pas eu l’occasion de mettre cela en place pour ce genre de modules mais on peut obtenir de bons retours.

      On peut faire des formations où les apprenants en parlent tout le temps et se motivent les uns les autres 🙂
      Peu importe le contenu…

      • Auteur
        Allison LaMotte ll y a 6 ans

        Oui, j’espère que l’on commencera à voir de plus en plus de ce type de module !

  2. En fait, les modules obligatoires amplifient l’attitude de l’apprenant à penser qu’il connait déjà le sujet et qu’il n’y a rien de nouveau à apprendre. Dans ce cas, aucune formation ne fonctionne qu’elle soit présentielle, en Elearning ou dans une université. Si un apprenant se met à l’étudier il le fera de manière robotique sans développer ses compétences par rapport au sujet enseigné. Il faut donc faire 2 choses : d’une part vendre l’intérêt du module par un Teaser (on fait une publicité pour créer le besoin) et d’autre part réaliser des questionnaires/exercices pour mettre l’apprenant « au pied du mur » en mettant en évidence qu’il y des choses à apprendre.

    Le meilleur enseignement est celui qui attise l’intérêt pour un sujet et qui fait passer l’étudiant acteur de sa formation. La position de spectateur n’apporte rien et c’est trop souvent l’attitude observée avec les formations obligatoires. En bref stimuler les apprenants pour qu’ils se forment parce qu’il y a des choses à apprendre.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 6 ans

      J’aime bien l’idée de mettre l’apprenant « au pied du mur » pour qu’il se rende compte de lui-même qu’il y a des choses qu’il ne connaît pas encore. Je pense que c’est un très bon moyen pour stimuler son intérêt !

  3. Juliette Follin ll y a 6 ans

    L’approche de type storytelling pour ces modules fonctionne très bien en effet. Dans le domaine de la santé, nous avons de nombreux clients qui la plébiscitent. Il nous arrive, lors de séries de modules, de faire des spin-offs où les personnages apparaissent de manière récurrente afin de créer du lien et d’inciter les apprenants à consulter tout le parcours de formation. Nous avons la chance d’avoir une illustratrice dans notre équipe qui propose toute une palette de décors et de personnages sur-mesure, ce qui est généralement très apprécié.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 6 ans

      J’adore l’idée de spin-offs ! Ça doit être super pour les apprenants de pouvoir suivre tour à tour les personnages à travers les différents modules.

  4. Bonjour,

    Promouvoir les formations sécurité par des modules e-learning semblent être à la fois très intéressant et motivant pour les apprenants et tout aussi compliqué à mettre en place pour l’entreprise.

    Plusieurs questions se posent :
    – comment valider les compétences des apprenants d’un point de vue légal et réglementaire ?
    – pour le secteur de l’industrie ou du transport par exemples, pouvons nous proposer ce type de formation ?
    Parce qu’il est parait aujourd’hui compliqué de motiver ses collaborateurs à suivre ce type de formations obligatoires, surtout pour des hommes de terrain. Pourtant, ce genre de module semble très attrayant et innovant pour attirer un public qui renouvelle sans cesse ces formations.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 5 ans

      Très bonnes questions, Agnès ! Je ne saurais pas vous répondre exactement comment se passe la validation des acquis auprès des autorités réglementaires. Peut-être quelqu’un d’autre aura des idées ?

      Pour votre 2e question, si dans les secteurs de l’industrie ou du transport vous avez des obligations de formation réglementaires, alors je pense effectivement que vous pouvez proposer de les faire au format e-learning.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*