Réseaux Articulate :

Articulate

Une brève introduction à xAPI

Une brève introduction à xAPI

Lorsque vous débutez dans le e-learning, certains termes de base peuvent paraitre complexes à comprendre, en particulier tout ceux qui concernent les normes e-learning. Il est essentiel de comprendre ces normes, mais ce n’est certainement pas la partie la plus amusante du travail. 

Le e-learning utilise des normes telles que SCORM et xAPI pour garantir que les différents types de contenu e-learning puissent communiquer avec une plateforme de formation en ligne (ou LMS) afin de permettre le suivi et la génération de rapports. SCORM a été conçu pour que les modules e-learning puissent transmettre au LMS des informations de base : l’apprenant a-t-il terminé le module ? Quel score a-t-il obtenu au quiz ? xAPI a été développé sur la même idée mais il permet d’aller plus loin.

Pour aider les gens à se familiariser avec les normes du e-learning, j’ai déjà écrit cette introduction à SCORM, et assez rapidement, j’ai reçu de nombreuses demandes pour créer la même chose sur xAPI. Alors voici ce que vous devez savoir.

Qu’est-ce que xAPI ?

xAPI est une interface de programmation (API en anglais pour Application Programming Interface) qui permet de suivre différents types d’activités d’apprentissage dans un emplacement unique.

Définissons d’abord ce qu’est une « interface de programmation ». C’est un protocole qui permet à différents logiciels de communiquer et de partager des informations entre eux. Par exemple, lorsque vous configurez X (ex-Twitter) pour qu’il mette automatiquement à jour votre compte Facebook à chaque fois que vous publiez un tweet, X envoie des informations à Facebook via son interface de programmation, ou API.

Alors que SCORM est un ensemble de normes permettant aux modules e-learning et aux LMS de communiquer, xAPI est une interface de programmation qui permet à d’autres logiciels de suivre de nombreux types d’activités d’apprentissage.

xAPI vous permet aussi d’utiliser des normes e-learning afin de communiquer les informations des modules aux LMS. Mais il vous permet également de stocker d’autres types d’expériences d’apprentissage dans ce que l’on appelle un système de stockage de données (ou un LRS – Learning Record Store – en anglais). Cette définition plus large des normes e-learning laisse place à l’innovation pour les activités d’apprentissage qui peuvent être suivies.

Par exemple, un LMS pourrait utiliser xAPI pour créer une extension de navigateur permettant aux apprenants de suivre les articles, vidéos ou autres contenus qu’ils ont consultés via leur navigateur. Cela signifie que vous pouvez indiquer au LMS de suivre les apprentissages effectués en dehors du LMS. Pratique, n’est-ce pas ?

Comment les applications Articulate fonctionnent-elles avec xAPI ?

Donc, je parie que vous vous demandez : « comment savoir si je peux ou si je dois publier au format xAPI ? » La réponse est simple : vous pouvez publier au format xAPI si votre LMS le prend en charge. Et si votre LMS prend en charge xAPI, nous vous recommandons de publier sous ce format. Je constate généralement que les créateurs de modules obtiennent de meilleurs résultats en publiant sous la norme la plus récente prise en charge par leur LMS.

Si vous créez vos modules e-learning avec les applications Articulate, créer du contenu compatible xAPI est un jeu d’enfant. En savoir plus ici :

Plus de ressources

Vous avez envie d’en savoir plus sur xAPI ? Le site Web xAPI propose des tonnes de ressources intéressantes en anglais. Nous vous recommandons de commencer par celles-ci :

Et si vous avez du mal à former certains groupes d’apprenants via votre LMS (comme des sous-traitants, des partenaires, des franchisés ou des travailleurs sans bureau attitré), essayez Reach 360, un module premium complémentaire d’Articulate 360 qui vous permet de distribuer rapidement vos modules e-learning à davantage d’apprenants.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

8 commentaires

  1. Afaf ll y a 5 ans

    Merci Allison pour cet article. Très instructif.
    Ca serait génial que vous puissiez démontrer l’utilité de cette norme par des exemples (par le biais d’un screen cast), afin de permettre aux novices de se projeter.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 5 ans

      Bonjour Afaf ! C’est une bonne idée mais pour ça il faudrait avoir un exemple et un LMS pour montrer le reporting, et je n’en ai pas. Si quelqu’un de la communauté peut partager ça avec nous, ce serait super.

  2. Bruno ll y a 5 ans

    J’ai du mal à visualiser ce qui peut être fait avec cette API, je rejoins Alaf sur le souhait de nous montrer quelques exemples. Est-ce éventuellement avec cette API qu’il est possible communiquer l’ID d’un utilisateur sous windows pour la faire apparaître sur un certificat de fin d’e-learning.
    En tout cas Alisson mille mercis pour toutes ces suggestion toujours extrêmement inspirantes ! Je suis fan de cette news letter tout comme celle en langue anglaise. Continuez SVP !! ;-).

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 5 ans

      Pour moi Tin Can API c’est plus pour avoir une visibilité sur des actions que l’apprenant fait en dehors du LMS que pour récupérer le nom windows de l’apprenant pour le mettre sur un certificat, mais j’ai peut être tort ! S’il y a des gens qui l’ont déjà experimenté et qui veulent bien partager leur expérience, ce serait super.

  3. Catherine ll y a 4 mois

    Bonjour, et merci Allison.

    Pour ceux qui se questionnent encore, je peux compléter avec ce que je sais. Je ne suis pas une experte en xAPI, mais comme l’a écrit Allison l’xAPI permet d’une part de suivre encore plus loin les apprenants et d’autre part de leur procurer de nombreux avantages dans leur apprentissage qui devient encore plus « mobile friendly ».

    Pour ce qui est du suivi, les données retournées comprennent celles récoltées depuis d’autres applications en ligne (ou services) auxquelles l’apprenant est connecté. Ces applications sont suggérées par le LMS, après son paramétrage par l’équipe de conception de la formation. Leur choix répond d’abord aux besoins pédagogiques mais aussi à ceux de la communication numérique (en vogue) des apprenants en leur apportant une certaine liberté.

    Pour ce qui est des avantages, par exemple, il y a le fait de ne pas avoir à saisir son login, à chaque fois, pour utiliser telle ou telle application qui a été ajoutée en extension au LMS. L’apprenant ne fournira son login que la toute première fois. Autre exemple, l’apprenant pourra retrouver l’application dans l’état où il l’a quittée la fois précédente : l’endroit où il était dans sa lecture, ses notes, ses annotations, ses pages en favoris, son historique de chat, etc.).

    Je me trompe ?

    Je reste impatiente de lire les autres avis et expériences concernant l’xAPI. 🙂🤔

    • L’équipe Articulate ll y a 3 mois

      Bonjour Catherine,
      merci pour votre complément d’informations, nous sommes également impatients de lire les retours d’autres lecteurs. Bonne journée !

Pingbacks

  1. […] Il doit être au point sur tous les formats de publication standardisés comme SCORM, Tin Can API (xAPI) et AICC. Et s’il a déjà travaillé sur des modules créés avec l’outil auteur utilisé par […]

  2. […] Une autre plainte courante concernant SCORM est qu’il ne suit qu’une quantité limitée d’informations sur l’activité de l’apprenant, comme l’achèvement, la notation et les interactions avec les quiz. Si les auteurs souhaitent suivre des informations plus détaillées sur l’expérience de l’apprenant, comme les liens sur lesquels les apprenants ont cliqué ou s’ils ont tendance à rester bloqués dans une partie spécifique du module, ils ne le peuvent pas. Ce sont ces limitations qui ont donné lieu à la création de xAPI. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*