Réseaux Articulate :

Articulate

L’interactivité ? Oui, mais pas à tout prix

L’interactivité ? Oui, mais pas à tout prix

Les concepteurs pédagogiques passent beaucoup de temps à chercher comment ajouter de l’interactivité à des contenus statiques pour augmenter l’implication des apprenants. Nous savons qu’en général cela fonctionne plutôt bien, mais, parfois, rendre un contenu interactif ne le rend pas forcément plus intéressant ni plus facile à apprendre.

Parfois, ajouter de l’interactivité revient simplement à ajouter des clics supplémentaires, ce qui est plutôt contre-productif dans le cas où les apprenants ont juste besoin de trouver l’information dont ils ont besoin. Donc, si vous n’êtes pas sûr de savoir quand il est pertinent de transformer un contenu en scénario interactif à embranchements et quand il est plus efficace de rester simple, voici quelques pistes de réflexion.

Réfléchissez aux objectifs de formation

Il y a deux principaux types d’objectifs de formation :

  • Diffuser des informations : cela implique généralement de sensibiliser les apprenants sur des choses importantes comme des règles, des politiques d’entreprise ou des procédures.
  • Fournir ou développer des compétences : cela implique aussi de donner des informations mais en insistant davantage sur la façon dont les apprenants vont pouvoir appliquer ces connaissances dans leur travail. Le but de la formation est ici d’acquérir ou d’améliorer des compétences en pratiquant, grâce à des situations qui imitent les conditions réelles de travail.  

Lorsque l’objectif est clairement de fournir des informations aux apprenants, il est préférable de rester simple. Faites en sorte que trouver l’information soit le plus pratique possible. Dans de nombreux cas, il n’est même pas nécessaire de créer un module e-learning, mais si vous devez toutefois fournir quelque chose qui soit accessible sur internet, vous pouvez par exemple créer un glossaire en ligne ou un aide-mémoire interactif ou toute autre ressource qui remplit simplement l’objectif fixé (vous trouverez dans cet article de nombreuses idées).

Concentrez-vous sur l’essentiel

Il y a plusieurs années, j’ai rencontré un client qui voulait créer un programme de formation en vente pour ses nouveaux vendeurs. Pour donner le coup d’envoi de ce programme, il avait imaginé un module interactif pour raconter et familiariser ces nouveaux employés à l’histoire de l’entreprise. Dans ce module, les apprenants devaient choisir un avatar et jouer les conservateurs d’un musée virtuel racontant les événements clés de l’histoire de l’entreprise. J’étais d’accord avec lui, c’était vraiment une chouette idée car c’est une bonne chose que les employés connaissent bien leur entreprise, surtout si son histoire est riche. Mais c’était aussi un module qui allait durer environ une heure sans apporter d’informations réellement utiles aux vendeurs pour leur travail quotidien. Cela n’allait pas les aider à mieux accomplir le travail pour lequel ils avaient été embauchés, c’est-à-dire, vendre des produits.

Pour choisir le contenu d’une formation, il faut toujours s’assurer qu’il est pertinent et en lien direct avec le quotidien des apprenants. Lorsque l’information que vous fournissez est facile à intégrer et aide réellement les personnes à accomplir leur travail, vous n’avez vraiment pas besoin d’ajouter des tas de fioritures pour la rendre attirante et capter l’attention.

Ne négligez pas le contexte

Il est facile d’oublier que les apprenants peuvent accéder aux contenus de formation dans toutes sortes de contextes différents. Par exemple, les personnes qui vont consulter un module dans un atelier bruyant, une usine ou à l’extérieur auront peut-être du mal à entendre ou à voir certaines informations clés si elles sont disséminées dans une activité interactive sans fin. Lorsque vous cherchez des façons de rendre vos modules réellement pratiques, ne négligez pas l’accessibilité en terme d’environnement.

Un autre élément à connaître, c’est dans quelles circonstances les apprenants vont suivre le module. Les apprenants qui ont besoin de se former lorsqu’ils sont en déplacement ne peuvent pas forcément passer une demi-heure à regarder un tutoriel.

Prenons le cas d’un technicien de réseaux câblés. Pour lui apprendre comment installer le tout dernier magnétoscope numérique à la mode, créer une simulation interactive est une très bonne idée. Mais lorsque ce même technicien est chez un client qui le surveille et qu’il cherche une info pour dépanner rapidement une installation défectueuse, lui demander de prendre 30 minutes pour regarder une simulation interactive n’est pas vraiment une bonne idée. Dans ce cas, ce dont il a besoin, c’est de trouver les informations dont il a besoin rapidement et clairement.

Conclusion

Avant de vouloir ajouter de l’interactivité à tout prix, posez-vous les questions suivantes : quel est l’objectif de cette activité ? Son contenu est-il pertinent et utile pour l’apprenant au quotidien ? Dans quelles conditions l’activité va-t-elle être faite ? De cette manière vous aurez toutes les chances d’être pertinent dans vos choix d’activité.

Et de votre côté, comment déterminez-vous s’il est judicieux d’ajouter de l’interactivité ou au contraire de rester simple ? Parlons-en dans les commentaires !

Et n’oubliez pas de nous suivre sur Twitter et de vous abonner au blog pour plus de conseils et d’astuces pour les pro du e-learning.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

3 commentaires

  1. Eric ll y a 2 années

    Excellent article démontrant qu’en voulant en faire trop on peut rater sa cible.

Pingbacks

  1. […] Pour plus d’idées sur quand et comment ajouter de l’interactivité à vos modules e-learning, consultez cet article : L’interactivité ? Oui, mais pas à tout prix. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*