Réseaux Articulate :

Articulate

L’interactivité ? Oui, mais pas à tout prix

L’interactivité ? Oui, mais pas à tout prix

Les concepteurs pédagogiques me demandent souvent comment rendre leurs modules plus interactifs. Fondamentalement, ce qu’ils veulent, c’est rendre leurs modules plus attrayants pour les apprenants.

Mais rendre le contenu plus interactif n’améliore pas toujours l’expérience d’apprentissage, ni même ne garantit que le module soit plus engageant. L’ajout d’interactivité pour de mauvaises raisons ne fait que multiplier les clics qui séparent les apprenants des informations dont ils ont besoin pour faire leur travail. Donc, si vous ne savez pas quand transformer votre contenu en quelque chose de complexe comme un scénario à embranchement et quand le garder simple, voici quelques pistes de réflexion.

Quel est l’objectif de la formation ?

D’une manière générale, les concepteurs pédagogiques ont à faire avec deux types d’objectifs de formation. Examinons-les et voyons leur impact sur la conception des modules.

Partager des informations

Ici, l’objectif de la formation est de transmettre des informations essentielles, telles qu’un règlement ou des procédures, et de vérifier que les apprenants s’en souviennent correctement.

Lorsque l’objectif est strictement de partager des informations, essayez de rester simple. Rendez la recherche de ces informations dans votre module aussi simple que possible, et demandez-vous même si vous avez besoin de créer un module. Dans certains cas, un glossaire en ligne, un aide-mémoire interactif ou tout autre outil d’aide à la performance pourrait répondre plus efficacement à vos besoins.

Faire acquérir des compétences

Dans ce cas, l’objectif est d’aider les apprenants à acquérir ou à améliorer des compétences. Bien que cette formation puisse également impliquer le partage d’informations, l’accent est plus mis sur la manière dont les apprenants doivent les appliquer dans l’exercice de leurs fonctions.

Développer une compétence prend souvent du temps et demande de la pratique. Et ajouter des activités interactives peut donner aux apprenants le soutien dont ils ont besoin en cours de route. Envisagez des expériences qui les aident à s’entrainer ou décomposez les compétences complexes en plus petites, plus faciles à maîtriser. Par exemple, apprendre à conduire un chariot élévateur pour la première fois implique de comprendre le fonctionnement de plusieurs commandes différentes. Plutôt que de créer une activité interactive qui permet de les apprendre toutes en même temps, vous pouvez rendre cette compétence complexe plus accessible en créant plusieurs activités interactives courtes : une pour chaque commande.

Les activités telles que les scénarios et les simulations peuvent offrir aux apprenants un environnement sûr pour essayer leurs nouvelles compétences avant de les appliquer au travail. Pour en revenir à l’exemple, une fois que vos apprenants ont maîtrisé ces compétences simples, ils peuvent passer au niveau supérieur et essayer un scénario dans lequel ils utilisent plusieurs commandes ensemble. Et comme il ne s’agit que d’un scénario, ils peuvent faire des erreurs en toute sécurité jusqu’à ce qu’ils réussissent.

L’activité interactive est-elle pertinente ?

Imaginez que vous rencontrez un client qui souhaite créer un programme de formation pour les nouveaux vendeurs. Son idée est de proposer aux vendeurs de découvrir l’histoire de l’entreprise de façon interactive. Les apprenants commenceraient par sélectionner un avatar, puis ils organiseraient des informations clés sur l’entreprise pour se familiariser avec son histoire. Cela a l’air plutôt sympa, non ? Mais c’est aussi une heure de contenu qui n’est pas particulièrement utile ou pertinent pour les nouveaux vendeurs. Dans des situations comme celle-ci, c’est votre travail de faire savoir au client que son idée n’aidera pas ses nouveaux vendeurs à faire leur travail : vendre des produits.

En ce qui concerne le contenu de la formation, la pertinence est essentielle. Lorsque les informations que vous partagez sont faciles à digérer et aident les gens à faire leur travail, vous n’aurez pas besoin d’ajouter beaucoup d’animations (ou de clics) pour attirer leur attention. Cela dit, les apprenants apprécieront une activité interactive plus complexe si c’est la meilleure façon de les aider à saisir ou à affiner une compétence importante.

Où et comment sera-t-elle utilisée ?

Un autre aspect important du contexte est l’utilisation. Les apprenants qui accèdent à la formation en déplacement peuvent ne pas avoir une demi-heure pour investir dans un module pratique. Prenez un technicien d’installation Internet, par exemple. Lorsque vous les formez en amont pour configurer un nouveau modem sophistiqué, c’est le moment idéal pour une simulation interactive. Mais lorsque ce même technicien est au travail avec un client qui regarde par-dessus son épaule, lui demander de participer à une simulation interactive de trente minutes pour dépanner une configuration défectueuse n’est pas très utile, n’est-ce pas ?

Pour aller plus loin

En tenant compte de ces trois questions avant d’ajouter de l’interactivité à votre module e-learning, vous éviterez de consacrer un temps de développement précieux à des activités interactives qui ne sont pas nécessaires. Cela vous aidera également à affiner celles que vous incluez, en donnant aux apprenants des expériences qu’ils trouveront pertinentes et utiles.

Pour en savoir plus sur ce sujet, assurez-vous de consulter ces articles :

Quand ajoutez-vous de l’interactivité à vos modules ? Quand préférez-vous rester simple ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Et n’oubliez pas de nous suivre sur Twitter et de vous abonner au blog pour plus de conseils utiles sur tout ce qui concerne le e-learning.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

3 commentaires

  1. Eric ll y a 5 ans

    Excellent article démontrant qu’en voulant en faire trop on peut rater sa cible.

Pingbacks

  1. […] Pour plus d’idées sur quand et comment ajouter de l’interactivité à vos modules e-learning, consultez cet article : L’interactivité ? Oui, mais pas à tout prix. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*