Réseaux Articulate :

Articulate

4 astuces de contrôle qualité pour vos projets e-learning

4 astuces de contrôle qualité pour vos projets e-learning

L’assurance qualité (AQ) n’est peut-être pas la partie la plus drôle du développement e-learning, mais elle est essentielle pour fournir une bonne expérience d’apprentissage à vos apprenants. Voici quelques bonnes pratiques à suivre pour un contrôle qualité digne de ce nom.

1. Faites relire votre module par quelqu’un d’extérieur au projet

Quand vous travaillez sur un projet depuis longtemps, les petites erreurs, telles que les fautes d’orthographe, peuvent vous échapper. Pour éviter de laisser des coquilles dans votre projet, faites-le relire par quelqu’un qui n’est pas directement impliqué. Par exemple, un collègue, un manager, un ami, ou quelqu’un de votre famille. Cependant, faites attention à ne pas partager d’informations confidentielles à des personnes n’ayant pas signé de clause de confidentialité.

En plus de vous aider à repérer les éventuelles fautes de frappe, cette personne vous apportera une vision nouvelle sur l’ergonomie et le déroulé du module, ce qui vous permettra d’optimiser l’expérience d’apprentissage.

2. Fixez le nombre de cycles de relecture au début du projet

En fonction du nombre d’acteurs impliqués dans le projet et de son ampleur, vous aurez plus ou moins de cycles de relecture. Rappelez-vous : plus de relectures égale plus de temps de production (car qui dit relecture dit modifications), alors assurez-vous de bien définir le nombre de cycles de relecture au début du projet afin de pouvoir établir un planning réaliste.

En plus de définir le nombre de relectures, fixez un délai de relecture pour chaque cycle et détaillez le type de retours attendus à chaque cycle. Par exemple : les demandes de modifications au niveau du contenu devraient intervenir lors du premier cycle de relecture pour ne pas avoir à réenregistrer la voix-off.

3. Spécifiez le type de commentaires que vous recherchez à chaque cycle de relecture

À chaque étape du processus de création, vous vous concentrez sur un aspect de votre module. Mais vos relecteurs ne le savent peut-être pas alors assurez-vous de leur donner des directives précises sur ce que vous attendez d’eux à chaque cycle de relecture.

Supposons, par exemple, que votre équipe relise le storyboard. Les commentaires devraient porter sur le contenu, pas sur le graphisme. Et lorsqu’ils examinent un prototype, leurs commentaires devraient porter sur la fonctionnalité et la conception.

Si vous ne précisez pas le type de commentaires que vous recherchez à chaque étape, le processus de relecture peut vite devenir fastidieux. Par exemple, si vos relecteurs n’ont pas compris qu’ils devaient valider le contenu pendant la première phase de développement, ils risquent de continuer à vous fournir des commentaires relatifs au contenu tout au long du processus de création du module. Si vous devez sans cesse revenir en arrière pour modifier le contenu, cela peut finir par retarder la date de livraison du module.

4. Utilisez une application pour suivre les retours

Garder une trace de tous les commentaires reçus peut être complexe et chronophage. Je me souviens d’avoir utilisé des feuilles de calcul à rallonge pour essayer de garder un œil sur tous les retours qu’on m’envoyait. Quelle galère ! Heureusement, à présent il y a Review 360.

Review 360 simplifie le processus de relecture car il permet aux parties prenantes de laisser leurs commentaires en contexte, juste à côté de l’écran concerné ! De plus, les commentaires sont conservés même lorsque vous chargez une nouvelle version du module. Il suffit d’envoyer un lien aux relecteurs et ils peuvent ajouter leurs commentaires. Très facile ! Cliquez ici pour en savoir plus sur Review 360.

Pour aller plus loin, consultez ces ressources sur le processus de relecture :

Suivez-nous sur Twitter et abonnez-vous au blog pour d’autres astuces e-learning.

9 commentaires

  1. Richard GRAILLOT ll y a 5 ans

    Parfois, il n’est pas possible de faire relire son scénario par une tierce personne (pas dispo, absente, etc.).
    Pour effectuer la correction orthographique et grammaticale de mon document… je le relis à l’envers !
    Je commence par le bas de ma dernière page et remonte mon document jusque la première.
    Ceci permet de me détacher du contenu : lorsque je relis le document j’en oublie parfois l’objectif de ma relecture : traquer les fautes.

  2. Magalhaes de morais Dominique ll y a 5 ans

    Merci pour les infos, j’en tiendrai compte lorsque mon projet sur storyline sera termine. Projet pour les cours que je suis actuellement a l’universite lille 1 IPM.

Pingbacks

  1. […] prévu. Cela me permet d’adapter le module pour obtenir un meilleur résultat final. Consultez cet article pour plus de conseils pratiques concernant le contrôle […]

  2. […] Article : 3 astuces de contrôle qualité pour vos projets e-learning […]

  3. […] plus loin dans le contrôle qualité et les relectures, je vous encourage à lire ces deux articles 3 astuces de contrôle qualité pour vos projets e-learning et 3 astuces pour rendre votre processus de relectures plus […]

  4. […] e-learning, ces différences peuvent être repérées et corrigées en effectuant des tests de contrôle qualité avant la sortie du module. En testant vos modules dans les navigateurs web utilisés par les […]

  5. […] 3 astuces de contrôle qualité pour vos projets e-learning […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*