Réseaux Articulate :

Articulate

Les réponses à 4 questions souvent posées par les indépendants

Les réponses à 4 questions souvent posées par les indépendants

Que vous fassiez de temps en temps du e-learning en freelance ou que vous  envisagiez de devenir totalement indépendant, je suis sûre que vous vous posez  beaucoup de questions sur la gestion des clients, l’organisation de votre temps, la facturation et sur comment bien gérer tous vos projets en même temps.

Heureusement, la communauté Articulate est là pour vous aider. Certains membres qui travaillent ou ont travaillé en tant qu’indépendants ont des conseils utiles sur toutes sortes de questions difficiles que se posent les collègues freelance. Alors, j’ai pensé : pourquoi ne pas rassembler certaines de ces questions et leurs réponses pour les partager avec vous ici !

Combien devrais-je facturer ?

Si l’on ne devait retenir qu’une question à laquelle sont confrontés tous les nouveaux indépendants, c’est « combien dois-je facturer ? » Il est toujours intimidant de présenter sa facture. Si vous êtes trop cher, vous pouvez perdre vos clients et si vous êtes trop bon marché, vous perdrez de l’argent. Ce n’est clairement pas facile ! 

Pour rendre cet arbitrage un peu plus facile, vous devez prendre en compte quelques éléments avant de proposer un tarif. Voici ce que vous devez garder à l’esprit :

  • Votre valeur. Être indépendant signifie que vous devez déterminer votre valeur, alors examinez de près vos compétences, votre expérience et la qualité du travail que vous pouvez offrir à vos clients. Cherchez ce que vous pouvez apporter d’unique à vos clients. Connaissez-vous très bien les outils auteur du marché ? Êtes-vous très bon en graphisme ? Avez-vous de très bonnes compétences en gestion de projet ? Tenez compte de tout cela lorsque vous fixez vos tarifs.
  • Vos charges. Lorsque vous êtes indépendant, quel que soit votre statut (autoentrepreneur ou freelance), vous devez payer des charges mais aussi des choses auxquelles on ne pense pas immédiatement comme le coût de votre matériel et de vos logiciels, votre connexion internet, votre facture de téléphone et de votre bureau. Et n’oubliez pas de prendre en compte les coûts pour assister à des événements ou les formations pour acquérir de nouvelles compétences. Vous êtes désormais responsable financièrement de votre développement professionnel.
  • Le taux du marché. Faites une petite recherche en ligne. Quel est le salaire d’embauche pour des emplois auxquels vous pourriez facilement prétendre ? Combien facturent vos concurrents pour un module e-learning sur mesure ?

Comment estimer le temps de développement d’un module ?

Un client potentiel vous appelle pour savoir si vous êtes intéressé par son projet. C’est effectivement le cas et le client semble assez agréable, mais se pose ensuite la question cruciale : pouvez-vous faire ce travail en trois semaines, comme ce client vous le demande ? Que répondez-vous lorsque les clients vous demandent d’estimer le temps de développement d’un module ? Voici quelques suggestions :

  • Demandez plus d’informations avant de répondre. Vous pourriez être tenté de donner une estimation large, et cela pourrait même satisfaire votre client. Dans l’idéal, il est utile d’avoir accès aux contenus source avant de donner votre estimation, mais parfois les clients veulent savoir que vous pouvez faire le travail dans leur délais, quoi qu’il arrive. Si tel est le cas, vous pouvez poser quelques questions pour aider à identifier les zones où cela peut coincer comme :
    • Le public cible a-t-il déjà été formé sur ce contenu ? Faut-il rafraîchir ou augmenter des compétences existantes, ou en créer de nouvelles ?
    • Quelle est la visibilité de ce module au sein de l’organisation ?
    • Que se passe-t-il si nous ne respectons pas le délai ?
  • Se référer aux normes de milieu. La norme pour estimer le temps de développement d’un module est l’Alliance Chapman (ressource en anglais), qui fournit une série de ratios basés sur le niveau de complexité et d’interactivité du module souhaité. Ces ratios peuvent être un point de départ utile pour (re)définir les attentes des clients.
  • Faites votre propre analyse comparative. Si vous notez vos heures, vous avez peut-être déjà une bonne idée du temps qu’il vous faut pour faire le travail dont le client a besoin. Si vous ne notez pas déjà votre temps de travail, vous devriez peut-être y penser. La plupart des indépendants vous diront que c’est essentiel de le faire. 

Pour plus de ressources sur ce sujet, ne manquez pas cet article : Astuces pour estimer le temps de développement d’un module e-learning.

Comment gérer les clients qui souhaitent que je fasse du travail supplémentaire gratuitement ?

L’un des aspects les plus difficiles du travail quand on débute en tant qu’indépendant, c’est de gérer les attentes des clients. C’est particulièrement délicat lorsque votre client commence à demander des petites choses en plus, qui au départ ne semblent ni très compliquées ni très longues mais qui, au final, vous donnent beaucoup de travail en plus – et sans vous rapporter plus d’argent !  D’un côté, répondre à ce types de demandes semble être un bon moyen de satisfaire le client et d’obtenir de nouveaux projets. D’un autre côté, ce n’est pas faire preuve d’un bon sens commercial de se laisser exploiter par un client. Après tout, voulez-vous vraiment retravailler avec un client qui rechigne à vous payer le travail que vous faites ?

Si vous avez déjà vécu cette situation, voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour vous protéger avant que la prochaine demande abusive ne vous atteigne !

  • Prenez des notes lors des premières réunions avec votre client. Notez toutes les exigences du client lors de ces réunions. Identifiez tout sujet de préoccupation potentiel et posez des questions. Rassemblez tout cela dans un plan de projet et partagez-le avec le client.
  • Mettez-vous d’accord par écrit. Assurez-vous que votre accord de travail signé avec le client est clairement formulé et définit toutes les limites en ce qui concerne le cadre, le calendrier et les livrables du projet, ainsi que le processus de collecte des retours, des validations, et les conditions de paiement. Assurez-vous également que votre contrat définisse clairement ce qui se passe si de nouveaux livrables ou de nouvelles exigences surviennent en cours de projet ainsi que quand et comment vous serez payé pour ce travail supplémentaire. Si vous n’êtes pas sûr de vous pour la rédaction, pensez à demander à un avocat ou à un juriste de jeter un œil pour vous aider à rédiger votre contrat.
  • Faites savoir à vos clients que vous fixerez vos tarifs en fonction de leurs demandes. Si la deadline du client est très serrée, vous devrez ajuster votre prix pour vous permettre de sous-traiter à d’autres concepteurs ou intégrateurs ou pour tenir compte des longues heures dont vous aurez besoin pour effectuer le travail vous-même. Habituellement, après avoir entendu que la facture va augmenter, les clients s’adaptent en allongeant les délais ou indiquent clairement qu’ils sont prêts à payer pour que le travail soit réalisé dans les temps impartis. Dans les deux cas, vous êtes gagnant !

Comment trouver de nouveaux clients et se créer un réseau de clients ?

La plupart des indépendants commencent avec peu de clients qui leur donnent du travail, mais ils réalisent rapidement qu’ils se retrouveraient dans une situation financière délicate si l’un des clients arrêtait soudain la collaboration. Comme dans n’importe quelle entreprise, l’indépendance est plus confortable lorsque vous disposez d’un flux régulier de clients. Cela signifie de toujours chercher de nouvelles opportunités. 

Dans l’idéal, vous souhaitez que les clients potentiels vous trouvent et vous approchent, plutôt que de passer une grande partie de votre précieux temps à les trouver. Alors, comment faire pour se faire connaître dans le milieu ? Voici quelques idées :

  • Créez un portfolio de votre travail. Les challenges E-Learning Heroes (en anglais) sont une excellente source d’inspiration car ils vous donnent des idées de projets à créer pour enrichir votre portfolio. C’est particulièrement utile dans le cas où vous ne pouvez pas montrer les projets que vous avez créés dans le cadre du travail, pour des questions de confidentialité. En plus, si vous partagez vos projets sur E-Learning Heroes, les membres de la communauté vous feront des retours, ce qui vous aidera à les améliorer. Autre astuce de pro : une fois votre portfolio publié, ajoutez-y un lien vers votre e-mail et vers vos profils sur les réseaux sociaux. Consultez cet article pour découvrir toutes les raisons de créer un portfolio et celui-ci pour trouver des idées pour le compléter.
  • Développez un elevator pitch. Lorsque quelqu’un vous demande ce que vous faites, pensez à une réponse succincte et facile à retenir. Assurez-vous que votre réponse décrive qui vous êtes et ce que vous faites et ce qui vous démarque de vos concurrents.
  • Créez un réseau en ligne. Participez aux discussions ici sur le blog et sur E-Learning Heroes pour montrer votre expertise. Non seulement c’est une bonne stratégie pour entrer en contact avec d’autres indépendants qui pourraient vous obtenir des projets, mais c’est aussi un excellent moyen d’attirer des clients potentiels qui parcourent les forums à la recherche de prestataires.
  • Créez un réseau dans la vraie vie. Une bonne façon de rencontrer des gens est d’assister à des conférences et d’autres événements professionnels, comme par exemple les meetups e-learning qui existent sur Lyon, Paris et Montpellier. Allez vous présentez aux organisateurs et proposez-leur d’animer une conférence ou un atelier pour faire profiter les participants de votre expertise et en même temps vous faire connaître. C’est gagnant-gagnant !
  • Recueillir des témoignages de clients. Lorsque vous achetez en ligne, vous êtes sans doute plus attiré par les produits qui ont de bonnes critiques que les autres, n’est-ce-pas ? C’est la même chose pour les indépendants ! Donc, si vous avez un client avec qui ça se passe vraiment bien ensemble, ne manquez pas l’occasion de recueillir un commentaire élogieux de votre travail. En ajoutant un témoignage client à votre site web, les clients potentiels verront que vous choisir est la bonne décision.

Vous voulez plus de conseils sur la façon de promouvoir vos compétences ? Consultez ces articles pour plus de conseils :

Et si vous êtes débutant en freelance ou que vous avez du mal à trouver des projets, assurez-vous d’indiquer vos coordonnées ici et gardez un œil sur ce fil pour trouver de nouvelles opportunités.

D’autres ressources

Peu importe si vous débutez en tant qu’indépendant ou si vous y réfléchissez simplement, les Essentiels du e-learning sont là pour vous ! Consultez ces articles pour vous aider à démarrer votre entreprise.

Vous posez-vous d’autres questions sur le monde des indépendants et des freelances en e-learning ? Partagez-les avec moi en commentaire. Je serais ravie de vous donner mon avis !

Suivez-nous sur Twitter et abonnez-vous au blog pour ne manquer aucun conseil pratique pour réussir en e-learning. Si vous avez la moindre question, postez-la en commentaire et je vous répondrez.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

4 commentaires

  1. Céline ll y a 1 semaine

    Merci et encore merci Allison!

    Cette couverture de sujets m’est d’une grande utilité. Si je peux partager des éléments de mon côté, je le ferai via ce billet!
    Bravo pour l’excellence de ton travail!
    Céline

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 4 jours

      Je suis ravie de savoir que c’est article vous est utile, Céline 🙂

  2. OMER ZEPHIR ll y a 1 semaine

    Franchement Merci Alisson pour ce partage. Je perdais souvent assez de temps sur cette problématique de cout de prestation et rapport qualité de travail versus temps et outils mobilisés.
    Merci et bonne continuation..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*