Réseaux Articulate :

Articulate

5 astuces pour améliorer vos compétences en rédaction technique

5 astuces pour améliorer vos compétences en rédaction technique

Vous avez forcément lu un jour un manuel d’instruction, un guide de montage ou encore la notice d’un produit. Et ce sont sans doute des rédacteurs techniques qui ont rédigé ces contenus. La rédaction technique consiste à écrire de la documentation sur des instructions ou des processus. Le résultat n’est ni littéraire ni divertissant : le but est de fournir des informations claires et concises au lecteur. Avoir de solides capacités en rédaction technique est une compétence essentielle pour les concepteurs pédagogiques, car une grande partie de leur travail consiste à transmettre l’information aux apprenants d’une manière qui soit facile à suivre et à comprendre.

Regardons ensemble quelques astuces pratiques que vous pourrez appliquer la prochaine fois que vous aurez un texte technique à produire.

Concentrez-vous sur les tâches

Une bon moyen d’être sûr que votre écriture est facile à suivre et qu’elle pousse à l’action est de vous concentrer sur les tâches. Si vous êtes un concepteur pédagogique expérimenté, vous avez sans doute l’habitude de réaliser des analyses de tâches, et c’est tant mieux, car cette façon d’analyser un contenu est la botte secrète du rédacteur technique. Si vous avez besoin d’aide sur l’analyse de tâches, consultez cet article : Comment réaliser une analyse de tâches comme un pro.

En plus d’effectuer une analyse approfondie des tâches, vous devez inclure un verbe d’action dans chaque phrase. Utilisez des verbes actifs plutôt que des verbes passifs ; les verbes actifs sont plus clairs et plus précis, et permettent généralement d’avoir des phrases plus courtes et plus concises.

Soyez neutre

Il y a plusieurs façons de garder ses écrits neutres, sans que le lecteur sente qui a rédigé le texte. D’abord, n’écrivez ni à la première ni à la deuxième personne. Cela signifie que vous ne devez ni dire “je”, “vous” ou “nous”.

Par exemple, au lieu d’écrire :

Ensuite, vous devez cliquer dans le champ Commentaires et collez vos commentaires.

Écrivez plutôt :  

  • Cliquer dans le champ Commentaires.
  • Coller le commentaire.

Vous constatez que le deuxième exemple est plus direct que le premier. J’ai aussi choisi de faire deux phrases qui commencent toutes les deux avec un verbe d’action.

Une autre façon d’éviter que votre ton ne soit trop personnel est d’éviter d’utiliser des noms de personnes précises dans vos textes.

Par exemple, au lieu d’écrire :

Transférer l’e-mail à Jeanne Martin du Service Marketing.

Écrivez plutôt :

Transférer l’e-mail à la Direction du service marketing.

Cela vous permet de ne pas écrire des choses qui seront obsolètes si, par exemple, Jeanne Martin quitte l’entreprise ou change de poste.

Soyez clair et concis

Pour être sûr que vos écrits soient faciles à suivre, il est essentiel d’être aussi clair et concis que possible. Débarrassez-vous de tous les mots inutiles, descriptifs ou subjectifs. Soyez précis et détaillez vos explications. Les instructions que vous fournissez ne doivent pas laisser la place au doute chez vos apprenants. Pour plus d’astuces pour améliorer vos compétences rédactionnelles, vous pouvez également consulter cet article : Astuces pour améliorer la qualité de vos textes en e-learning.

Servez-vous des visuels

Nous connaissons tous l’expression : une image vaut mille mots. Parfois, il peut être difficile d’expliquer un concept ou une idée avec les mots. Dans ces cas, l’ajout d’un graphique, d’une photo, d’un diagramme ou d’un autre type de visuel peut aider à transmettre l’information plus rapidement et facilement.

Cela étant dit, gardez à l’esprit qu’il ne faut pas abuser des visuels car ils peuvent rapidement devenir obsolètes (en particulier les captures d’écran de logiciels ou d’applications) et ils nécessiteront peut-être beaucoup de mises à jour au fil du temps.

Mettez votre texte en page

La mise en page peut avoir un réel impact sur la lisibilité de vos documents écrits. En utilisant des listes à puces, des en-têtes, des tableaux et des marges appropriées, il sera beaucoup plus facile pour les apprenants de parcourir votre matériel et de trouver ce dont ils ont besoin. Avant de publier vos projets, examinez de plus près comment vous pouvez améliorer la mise en page de votre texte pour le rendre plus organisé et plus lisible.

Voici donc quelques-unes des idées que vous pouvez suivre pour améliorer vos compétences en rédaction technique. Souvenez-vous toujours que le but est de rendre vos instructions aussi claires et faciles à suivre que possible. Avez-vous d’autres conseils à partager ? Si oui, laissez-moi un commentaire ci-dessous !

Et pour plus d’astuces e-learning, d’exemples et de téléchargements gratuits, abonnez-vous au blog et suivez-nous sur Twitter.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

5 commentaires

  1. Omar Djiba ll y a 5 mois

    Merci pour cet article succinct et très complet. J’avoue que j’ai beaucoup appris et j’apprends encore à travers ce blog en tant qu’ingénieur pédagogique multimédia.

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 5 mois

      De rien ! Je suis ravie d’entendre que vous apprenez des choses en lisant les articles. C’est le but ! 🙂

  2. jean-françois ll y a 4 mois

    Bonjour Allison,

    Je vous lis depuis longtemps et en complément de mes compétences pédagogiques émanant du présentiel et transposées depuis 4 ans au distanciel c’est toujours très intéressant d’avoir votre point de vue.
    Toutefois je vous avoue cordialement que je ne partage pas votre vision de la neutralité dans ce sujet. Effectivement la doc technique est un exercice complexe dès qu’il faut transmettre ce savoir sans contact direct avec un formateur. De ce faite, j’aurais donc tendance à accentuer l’implication de l’e-apprenant. Aussi je rédige systématiquement mes commentaires, voix off ou dialogues en « impliquant » l’e-apprenant par la 2ème personne du pluriel (dans certain dialogue je vais jusqu’à utiliser le singulier).
    Cette démarche intrusive à pour objectif de simuler le contact avec un formateur et, pourquoi pas, de faire oublier un instant que la machine à pris le pas sur l’homme (au moins pour l’interface).
    Au plaisir d’échanger.
    Cordialement
    Jean-françois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*