Réseaux Articulate :

Articulate

5 erreurs e-learning que vous pourriez commettre (et comment les éviter)

5 erreurs e-learning que vous pourriez commettre (et comment les éviter)

Lorsque l’on crée régulièrement des formations e-learning, on commet forcément des erreurs – même les concepteurs chevronnés peuvent se faire piéger, par manque de temps ou parce que l’habitude a pris le dessus.

C’est pourquoi il est important de ne pas rester seul dans son coin mais, au contraire, de provoquer des rencontres avec d’autres concepteurs, d’échanger, de continuer à apprendre et de se remettre perpétuellement en question. Et je suis aussi là pour vous aider !

Voici donc ce à quoi vous devez veiller lorsque vous planifiez et développez un projet e-learning.

Erreur n°1 : créer trop de boutons « Suivant »

Le e-learning offre l’avantage de pouvoir créer des interactions engageantes, comme les glisser-déposer ou les scénarios à embranchements, qui permettent de capter l’attention de l’apprenant et de stimuler son implication. Mais il est certainement plus facile de se contenter de créer des diapos statiques avec beaucoup de texte et se terminant par un simple bouton « Suivant ».

Mais si tout ce que les apprenants ont à faire, c’est lire et cliquer sur « Suivant », ils risquent de se demander pourquoi on ne leur a pas simplement fourni un PDF ou un lien vers un site internet. Et ils auront raison ! Tirez pleinement parti de toutes les possibilités offertes par le e-learning en créant des interactions qui invitent les apprenants à interagir avec le contenu. Ils auront ainsi plus de facilité à comprendre, à retenir et à appliquer les informations dans leur travail quotidien.

Vous pouvez aussi lire cet article pour voir comment créer des formations interactives captivantes.

Erreur n°2 : créer un graphisme fantaisiste

Avez-vous déjà vu un document administratif écrit avec une police fantaisiste comme la Comic Sans, par exemple ? Ou un email pro saturé de couleurs criardes et de polices mal assorties ? Alors vous comprenez qu’il est difficile de faire abstraction d’un visuel vraiment mauvais. Dans l’idéal, le graphisme ne devrait pas être voyant : il devrait plutôt aider à créer l’environnement adéquat à votre module pour que les apprenants puissent s’occuper uniquement du contenu.

Mais, heureusement, vous n’avez pas besoin d’être graphiste pour faire du bon travail. Le secret, c’est de créer un design simple et cohérent en suivant quelques règles de base. C’est ainsi que vous créerez le cadre qui permettra à vos apprenants de se concentrer uniquement sur l’essentiel et de ne pas être distrait par un choix de couleurs disharmonieux ou par une police totalement hors sujet. Même si vous ne vous sentez pas l’âme d’un graphiste, ces articles vous aideront à créer des modules agréables à suivre :

Erreur n°3 : ne pas faire confiance aux apprenants

Un autre avantage du e-learning est qu’il laisse la possibilité aux apprenants de choisir leur propre expérience d’apprentissage. Donner le contrôle aux apprenants leur procure un sentiment d’autonomie et de maîtrise de leur parcours et c’est très gratifiant pour eux !

Alors ne commettez pas l’erreur de proposer des infos ou des contenus évidents. Faites l’effort de connaître votre auditoire et faites confiance à vos apprenants : ils ont de l’expérience et connaissent déjà pas mal de choses. Concrètement, cela signifie qu’ils n’ont pas forcément besoin de regarder votre tutoriel sur « comment suivre ce module », alors rendez-le optionnel. Cela veut dire aussi que vous ne devriez pas verrouiller la navigation si vous n’y êtes pas obligé. Si vos apprenants ont envie de passer certains passages parce qu’ils traitent de notions qu’ils maîtrisent déjà, laissez-les faire. Utilisez plutôt les évaluations et les quiz pour vérifier qu’ils ont compris les connaissances qu’ils doivent posséder. Et vous avez toujours la possibilité de fournir des infos et des ressources supplémentaires et facultatives pour les apprenants qui voudraient en savoir plus ou qui auraient besoin de compléments.

Erreur n°4 : négliger le contrôle qualité

Y’a-t-il quelque chose de moins professionnel qu’un document bourré de fautes et de coquilles ? En fait, oui ! Des liens cassés sur un site internet sont peut-être encore plus énervants ! Et que dire des vidéos dont le son est si mauvais que vous pouvez à peine comprendre ce que le narrateur raconte ?

Si vos apprenants doivent faire des efforts pour comprendre ou simplement pour suivre votre module à cause d’erreurs comme celles-là, ils ne seront pas en mesure d’aller au bout de leur expérience d’apprentissage. En plus, ce n’est vraiment pas compliqué d’éviter ce genre d’erreurs en mettant en place un simple processus de relecture. Mais trop souvent, les concepteurs ne prennent pas ce temps pour faire un réel contrôle qualité de leur projet. Intégrez donc ce contrôle qualité systématiquement dans votre processus de gestion de projet, et vous éviterez ce genre d’erreurs grossières. Voici quelques articles complémentaires pour améliorer votre processus de contrôle qualité :

Erreur n°5 : oublier les bonnes pratiques de conception pédagogique

Qu’est-ce que la conception pédagogique ? La conception pédagogique est un processus qui consiste à évaluer la pertinence des informations et à trouver la meilleure façon de les présenter. Une bonne conception permet aux apprenants de facilement comprendre et appliquer les connaissances présentées. (cliquez ici pour en savoir plus sur la conception pédagogique).

Utiliser une approche pédagogique pour évaluer le contenu à délivrer vous aidera à présenter l’information aux apprenants de façon efficace et précise. Je ne peux pas en un seul article vous parler de toutes les bonnes pratiques de conception pédagogique qui peuvent vous aider à construire un e-learning efficace, mais voici les erreurs que l’on croise le plus souvent :

  • Inclure trop d’informations. Vos apprenants n’ont pas que votre cours à suivre alors créez des modules les plus précis possible et assurez-vous de bien savoir garder l’essentiel (et ôter le facultatif).
  • Omettre de fournir des ressources complémentaires. Vous avez éveillé la curiosité de vos apprenants avec un cours excellent et très ciblé : ne les laissez pas tomber s’ils cherchent à en savoir plus ! Et aidez-les à appliquer leurs nouvelles connaissances.
  • Créer des quiz qui ne vous permettent pas de savoir ce que vos apprenants ont vraiment appris. Le but d’une évaluation et de s’assurer que les apprenants maîtrisent les informations que vous leur avez apportées. Et cela aide aussi les apprenants à voir ce qu’ils ont accompli. Vous devez écrire des questions qui vous permettent de savoir précisément ce que vos apprenants savent ; les questions pièges ou les questions trop faciles n’apportent rien à personne. Assurez-vous de bien rédiger vos quiz en connaissant les 5 erreurs à éviter dans vos questions de quiz.

Et vous, avez-vous croisé des erreurs comme celle-ci dans des modules e-learning que vous avez suivi (ou même créés) ? Voyez-vous d’autres erreurs que l’on pourrait facilement éviter ? Partagez votre avis dans la zone de commentaires ci-dessous !

Si vous cherchez en permanence à améliorer vos compétences e-learning, abonnez-vous à notre blog et suivez-nous sur Twitter pour rester au courant des derniers conseils e-learning.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

2 commentaires

  1. Juliette Follin ll y a 3 années

    Pour éviter l’écueil de l’erreur n°1, quoi de mieux que d’intégrer les apprenants à la conception de l’interface et de leur expérience utilisateur ? C’est encore un peu flou dans la tête des responsables formation à mon avis, mais je parie que cela deviendra un enjeu phare pour assurer la qualité des formations à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*