Réseaux Articulate :

Articulate

Faire le tri entre contenu essentiel et contenu facultatif : les choses à faire et à ne pas faire

Faire le tri entre contenu essentiel et contenu facultatif : les choses à faire et à ne pas faire

Voici une situation courante : votre patron vous commande un module e-learning et vous donne une centaine de diapos en vous précisant que tout est important. Vous, en tant que concepteur pédagogique, vous savez parfaitement que, non, tout n’est pas important. En réalité, il y a même de grandes chances pour que seulement une petite partie de ce contenu soit réellement essentielle. Votre travail, dans ce cas, consiste à analyser finement le contenu pour trier les informations que les apprenants ont réellement besoin d’avoir de celles qui sont juste intéressantes à connaître.

Par exemple, imaginons que vous devez créer un module qui explique comment changer un pneu. Allez-vous inclure une diapo sur l’histoire de l’automobile ? Des informations sur les différents types de pneus ? Allez-vous analyser la façon dont un pneu est conçu, en détaillant tous ses composants ? Non, bien évidemment ! Vous allez plutôt axer votre module sur la tâche précise « Changer un pneu ». C’est uniquement ce que vos apprenants ont besoin de savoir. Tout le reste est annexe et peut même les détourner de l’objectif principal en les submergeant d’informations facultatives dont ils n’ont clairement pas besoin pour réaliser leur tâche.

Avec ceci à l’esprit, examinons quelques règles simples pour vous aider à trier le contenu essentiel du contenu facultatif.  

À faire

  • Identifiez comment le contenu sera utilisé dans le cadre du travail de l’apprenant. Si vous comprenez comment vos apprenants vont utiliser le contenu, vous pourrez le présenter de manière plus pertinente.
  • Identifiez les conséquences si l’apprenant ne connaît pas une information. Comprendre pourquoi les apprenants doivent absolument connaître votre contenu essentiel vous aidera à concevoir des scénarios avec des conséquences réalistes. Pour obtenir des conseils sur la rédaction de scénarios, consultez cet article : 3 choses à savoir pour écrire des scénarios réalistes pour vos modules e-learning.
  • Vérifiez que chaque élément d’information soutient les objectifs d’apprentissage. Si ce n’est pas le cas, soit vos objectifs d’apprentissage ne sont pas précis, soit les informations ne sont pas essentielles.

À ne pas faire 

  • Ne laissez pas votre client ou votre expert métier (SME) vous convaincre que tout est important. Quand c’est un sujet qui vous passionne, tout vous semble intéressant et essentiel. Mais en réalité, ce n’est pas le cas. En tant que concepteur pédagogique, il vous incombe d’identifier les informations qui vont permettre aux apprenants d’atteindre les objectifs d’apprentissage de votre module. 
  • N’ajoutez pas de contenu « bon à savoir » juste pour remplir votre module ou lui donner plus de consistance. Les informations non essentielles peuvent nuire aux informations vraiment importantes car elles empêchent les apprenants de se concentrer sur les informations clés et de les retenir. Ce n’est pas ce que vous voulez !
  • N’oubliez pas votre public. Adapter votre contenu à votre public est essentiel si vous voulez que votre module soit efficace. Lorsque vous décidez des éléments à inclure dans votre module, posez-vous des questions telles que : que savent déjà mes apprenants ? Que doivent-ils apprendre ? Si vous ne l’avez pas déjà fait, assurez-vous de faire une analyse du public cible pour trouver les réponses à ces questions.
  • N’oubliez pas de faire une analyse des tâches. Une analyse des tâches est essentielle et vous aidera à identifier les informations directement en lien avec les tâches que devront réaliser les apprenants. Sans cela, votre module risque de ne pas inclure les informations clés que l’apprenant doit connaître.

Pour conclure

Votre module ne doit inclure que des informations essentielles. Toute information intéressante mais concrètement inutile peut nuire aux messages clés et rendre votre module inefficace. En suivant les choses à faire et à ne pas faire décrites ici, vous pourrez mieux déterminer le contenu à conserver.

Et n’oubliez pas que vous pouvez toujours inclure des liens vers des informations complémentaires à la fin de votre module pour les apprenants qui souhaitent approfondir leur compréhension. Mais votre module doit se concentrer uniquement sur l’essentiel.

Vous recherchez plus de conseils pour concevoir des modules efficaces ? Consultez ces articles :

Avez-vous des conseils pour réduire le contenu que vous souhaitez partager ? Partagez-les dans les commentaires ci-dessous ! Et n’oubliez pas de nous suivre sur Twitter et de vous abonner au blog pour plus de conseils utiles sur tout ce qui touche au e-learning. Si vous avez des questions, veuillez les poser dans les commentaires.

Community Manager International chez Articulate et experte e-learning passionnée possédant des années d’expérience dans la création de modules e-learning efficaces.

13 commentaires

  1. Louis ll y a 5 ans

    C’est une question importante. J’ajouterai, pour éviter de partir dans tous les sens, qu’il est primordial de déterminer un objectif pédagogique précis et de savoir à qui on s’adresse. Il sera important de garder en tête ces infos essentielles tout au long de la conception.

  2. maud ll y a 3 ans

    Bonjour,
    Je m’interroge sur le conseil « Evitez de demander à un expert métier ce que les apprenants ont besoin de savoir, car il vous répondra sans aucun doute qu’il ont besoin de tout savoir ! », Cela signifie t il que ce travail est à faire par nous, concepteur pédagogique? Avez des conseils à ce niveaux pour dissocier l’essentiel, de l’important et du moins important?
    Merci¨!

    • Auteur
      Allison LaMotte ll y a 3 ans

      En fait je pense qu’il faut arriver à extraire cette information de l’expert métier sans lui poser la question comme ça. C’est-à-sire, plutôt que de lui demander ce que l’apprenant doit savoir, demandez-lui ce qu’il doit FAIRE. Puis, en fonction de ça, vous pourrez lui dire ce que vous pensez que l’apprenant doit savoir pour pouvoir le faire et proposer d’enlever les autres infos ou les mettre en annexe.

Pingbacks

  1. […] Comment faire le tri entre contenu essentiel et contenu facultatif ? […]

  2. […] Si vous avez du mal à décider quel contenu enlever pour réduire la durée du module, réfléchissez à son objectif. Ensuite, analysez point par point votre contenu en vous posant cette question : « Les apprenants ont-ils réellement besoin de savoir cela pour atteindre l’objectif pédagogique ? » Si la réponse est « non », supprimez cette information et proposez-la à la place à la fin du module en tant que « ressource complémentaire » pour les apprenants qui voudraient aller plus loin. Pour vous aider à cette étape, je vous conseille de lire mon article sur comment faire le tri entre contenu essentiel et contenu facultatif […]

  3. […] n’est pas essentiel. Ne gardez que les contenus essentiels (Un autre article sur ce sujet : Comment faire le tri entre contenu essentiel et contenu facultatif) et réduisez votre texte pour le rendre le plus concis possible. Essayez d’utiliser au maximum […]

  4. […] Comment faire le tri entre contenu essentiel et contenu facultatif […]

  5. […] S’il y a du contenu existant, la prochaine étape consiste à faire le tri dans tout ce que vous avez à disposition. Le but étant « d’écrémer » le contenu pour ne garder que l’essentiel. […]

  6. […] aux objectifs. Ensuite, vous pouvez vous concentrer sur des contenus spécifiques en faisant le tri entre contenu essentiel et contenu facultatif. Dans cet article, je prends  l’exemple d’un module sur le changement de pneu et demande : « […]

  7. […] Si vous avez du mal à décider quel contenu enlever pour réduire la durée du module, réfléchissez à son objectif. Ensuite, analysez point par point votre contenu en vous posant cette question : « Les apprenants ont-ils réellement besoin de savoir cela pour atteindre l’objectif pédagogique ? » Si la réponse est « non », supprimez cette information et proposez-la à la place à la fin du module en tant que « ressource complémentaire » pour les apprenants qui voudraient aller plus loin. Pour vous aider à cette étape, je vous conseille de lire mon article sur comment faire le tri entre contenu essentiel et contenu facultatif […]

  8. […] Inclure trop d’informations. Vos apprenants n’ont pas que votre cours à suivre alors créez des modules les plus précis possible et assurez-vous de bien savoir garder l’essentiel (et ôter le facultatif). […]

  9. […] Si certaines informations ne sont pas essentielles et qu’il n’y aura aucun impact si les apprenants ne les apprennent pas, supprimez-les du module. Par exemple, si vous concevez un module e-learning sur la manière de répondre à un e-mail commercial, inutile d’inclure une partie sur l’historique de votre organisation ou sur l’origine de l’e-mail. Concentrez-vous sur les informations qui permettront aux apprenants d’écrire des e-mails commerciaux efficaces. Pour plus de conseils sur la façon de trier les informations et de ne garder que l’essentiel, consultez cet article.  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*